Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Tunisie : un centre de jour pour migrants subsahariens

  -  
Copyright © africanews
FATHI NASRI/AFP or licensors -

Tunisie

Dans le sud de la Tunisie, une association caritative accueille des migrants d’origine subsaharienne et les aide à développer leurs compétences.

Basée dans la ville de Médenine, l’Organisation pour le soutien des migrants propose dans son centre de jour des cours de Français, de couture et d’autres disciplines pour permettre leur insertion dans la société.

L'organisation les conseille sur leurs options car si le Tunisie tolère les migrants irréguliers il est difficile pour ces ressortissants africains étrangers de légitimer leur statut d’immigrant.

Au cours des six derniers mois, 1000 personnes se sont rendus sen Libye dans l’espoir de traverser la Méditerranée.

Beaucoup, ont été empêché de prendre la mer et ont été placés en détention, d’autres sont parvenus à partir mais ont été repêché par des navires tunisiens avant de se retrouver livrés à eux-mêmes dans le pays.

"Quand nous avons vu que le nombre de migrants a augmenté, on s'est dit pourquoi ne pas créer une structure qui nous réunit tous et on vient en aide à ces migrants qui se trouvent dans notre région. C'est un peu ça qui fait que nous avons créé la Coalition des associations humanitaires de Médenine." a déclaré Abdallah Saïd, président de la Coalition des associations humanitaires de Médenine.

Défavorisée sur le plan économique et touchée par 20% de chômage, la municipalité de Médenine parvient tout de même à venir en aide à ces migrants

L’initiative a bénéficié d'une certaine aide de la municipalité qui a mis un de ses bâtiments à disposition.

"Nous avons des ressources très limitées et nous n'avons même pas les moyens de soutenir les associations qui travaillent avec les migrants ou les demandeurs d'asile. Ce que nous faisons pour aider les associations, c'est au niveau de la logistique en offrant des espaces qui appartiennent à la municipalité (pour leur utilisation). C'est sur cela que nous travaillons avec les associations." a révélé Moncef Ben Yemma, maire de Médenine.

Le danger de cette traversée a de nouveau été mis en évidence lundi, lorsque 21 cadavres ont été retrouvés au large de la Tunisie.

Voir plus