Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Karim Khan, nouveau procureur de la Cour Pénale Internationale

Karim Khan lors de sa prestation de serment à la CPI   -  
Copyright © africanews
AFP

Cour internationale de justice

Karim Khan, nouveau procureur de la Cour Pénale internationale. Elu en février pour 9 ans, le Britannique, 51 ans a prêté serment mercredi.

Il succède à la Gambienne Fatou Bensouda. Karim Khan a promis de relancer la CPI après des résultats mitigés de ces dernières années.

"Au cours de mon mandat, mon objectif est de m'appuyer sur ce qui fonctionne, de construire sur les bases solides qui existent, mais aussi de réparer ce qui est cassé, de rajeunir, de relancer dans la recherche d'une plus grande efficacité et d'un plus grand impact.", a déclaré Karim Khan.

Mais son action pourrait se heurter à l’opposition de certains pays. Occasion pour le président de la CPI de rappelé les difficultés rencontrées par Fatou Bensouda.

"C'est le Procureur de la CPI, Madame Fatou Bensouda à l'époque, qui a dû faire face à des conséquences sans précédent de son travail l'année dernière sous la forme de sanctions contre sa personne ainsi que contre un membre de son bureau.", a souligné Judge Piotr Hofmański, le président de la Cour Pénale Internationale.

Des sanctions pour avoir initié des enquêtes visant certains pays. A l’heure de faire ses cartons, Fatou Bensouda a déclaré qu'elle avait "pris ses décisions après mûre réflexion, mais sans crainte ni faveur. Même face à l'adversité. Même à un coût personnel considérable".

Le travail de la gambienne est aussi salué par certaines organisations de défense des droits de l’homme. "L'héritage de Fatou sera considéré de manière positive. Elle a pris des décisions très courageuses", a déclaré Matthew Cannock, responsable du Centre pour la justice internationale d'Amnesty International.

Les dossiers à l’origine de ces soucis ont pour noms l’Afghanistan et sur le conflit israélo-palestinien de 2014 à Gaza.