Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Business Africa

business-africa

Redistribution financière vers le Somaliland [Business Africa]

Ignatius Annor s'entretient avec Ismail Ahmed, fondateur et président de WorldRemit.   -  
Copyright © africanews
Africanews -

Business africa

Dans ce numéro de "Business Africa", nous suivons l'histoire d'Ismaël Ahmed, fondateur de WorldRemit, un migrant du Somaliland qui s’engage à verser 500 millions de dollars de sa fortune au cours des dix prochaines années pour aider au développement de son pays. Nous faisons un focus sur la demande mondiale de gaz naturel liquéfié qui a atteint un niveau record en dépit de la pandémie. Enfin, nous allons en Afrique du Sud, où un ex-informaticien s'approvisionne en grains de café de qualité chez des producteurs locaux pour éliminer les intermédiaires.

Ismail Ahmed est un migrant du Somaliland qui s'est donné pour mission de rendre la pareille à un pays boudé par les puissances mondiales. Le Somaliland compte un nombre croissant de pôles technologiques. Ismail Ahmed a fondé la désormais célèbre compagnie de transfert d'argent WorldRemit, et ce pays de la Corne de l'Afrique fut son premier marché. Aujourd'hui, le parc technologique du Somaliland est considéré comme l'un des meilleures du continent. Et le fondateur de WorldRemit est sur le point d'avoir un impact considérable sur les Somalilandais.

Ismail Ahmed a quitté son Somaliland natal pour poursuivre ses études grâce à une bourse de la London Business School, au Royaume-Uni. Grâce aux transferts de fonds de son frère qui travaillait en Arabie saoudite, il a obtenu son billet d'avion pour accéder aux études supérieures. En 1988, il a dénoncé la corruption et a été traité injustement lorsqu'il a participé à la gestion d'un projet de transfert d'argent dans le cadre d'une initiative du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) pour le programme d'envoi de fonds de l'organisation en Somalie.

Mauvais traitements

En 2010, il a reçu une compensation de 200 000 livres pour les mauvais traitements susmentionnés. Ismail Ahmed utilisé ces fonds pour lancer WorldRemit. Aujourd'hui, la société permet aux migrants d'envoyer de l'argent dans plus de 130 pays. En 2020, WorldRemit a envoyé plus de 50 millions de paiements clients pour une valeur de près de 10 milliards de dollars.

La boucle est bouclée pour cet employé autrefois maltraité devenu magnat des affaires, qui redonne aujourd'hui beaucoup. Il s'est engagé à consacrer 50 % de sa fortune et de ses investissements au cours des dix prochaines années au financement de programmes de développement au Somaliland. "J'ai la chance de pouvoir dire qu'au cours des dix prochaines années, mon ambition est de consacrer jusqu'à 500 millions de dollars de ce que je compte gagner avec WorldRemit. L'accent serait mis sur l'éducation, en particulier l'alphabétisation et la santé. L'alphabétisation est la clé de l'amélioration de la productivité et de la réduction de la pauvreté, de l'autonomisation des femmes et de l'amélioration de la participation politique", nous a-t-il déclaré.

Demande de Gaz Naturel Liquéfié

Les livraisons de gaz naturel liquéfié ont connu leur plus forte augmentation en un an, l'Asie et l'Europe ayant reconstitué leurs stocks épuisés pendant l'hiver et des économies ravagées par une pandémie commençant lentement à rouvrir. Les importations ont augmenté de 5,8 % en mars par rapport à l'année précédente, soit la plus forte hausse depuis mars 2020, selon les données de suivi des navires compilées par Bloomberg.

La demande de ce combustible utilisé pour le chauffage et la production d'électricité n'avait cessé de croître avant la Covid-19, alors que les nations se détournent de l'électricité produite par le charbon en raison des préoccupations climatiques. Pratique et relativement peu coûteux, le GNL a connu une croissance importante. Près de 45 pays disposent désormais d'une capacité d'importation de GNL, les plus récents étant le Myanmar, le Ghana et le Sénégal. Le gaz émet beaucoup moins de CO2 (jusqu'à 50 %) que le charbon et moins de polluants. De ce point de vue, de nombreux experts affirment que c'est également un bon substitut au fioul lourd dans le transport maritime.

Commerce équitable

Jonathan Robinson est un ancien informaticien. Inspiré par l'idée d'un ami au Canada, il s'est lancé dans le commerce équitable du café en Afrique. Mais après 16 ans de commerce, que signifie le commerce équitable aujourd'hui ? "Nous avons travaillé avec les mêmes agriculteurs dans les mêmes régions parce que nous payons le mieux. C'est probablement tout. Si un autre torréfacteur arrive et leur offre plus d'argent, ils devraient et je les encouragerais à prendre, si nous ne pouvons pas le faire'', déclare-t-il.

La société Bean There Coffee s'approvisionne auprès de coopératives de petits exploitants, éliminant ainsi les intermédiaires. De l'Éthiopie, du Kenya, de la République démocratique du Congo, du Burundi et en Tanzanie, ils s'approvisionnent dans une seule région de haute qualité par pays et vendent à un prix élevé.

Bean There Coffee a déjà exporté une petite quantité de son café aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Europe mais la pandémie de la Covid-19 a ralenti les choses."Nous avons vraiment été considérablement ralentis. Nous fonctionnons probablement à 65 % de notre situation normale", déclare Jonathan Robinson.