Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Niger : Mahamane Ousmane lorgne le fauteuil présidentiel

  -  
Copyright © africanews
SOULEYMANE AG ANARA/AFP or licensors

Niger

Arrivé, deuxième au premier tour de la présidentielle du 27 décembre dernier au Niger, Mahamane Ousmane pourrait créer la surprise. L'ancien président de la République entre 1993 et 1996 a récemment reçu le soutien du CAP 20-21 et ses alliés pour le second tour qui doit avoir lieu le 21 février prochain.

La Coalition pour une Alternance Politique promet d'apporter son soutien au candidat du Renouveau démocratique et républicain qui doit affronter Mohamed Bazoum, l'ancien ministre de l'Intérieur et poulain du président sortant Mahamadou Issoufou.

_Vous savez l’insécurité vous savez à quoi elle est due, bon elle est due tout simplement par les déficiences de certains nombres de services relativement aux besoins sociaux de base auprès de la population, vous n’avez pas mangé de manière suffisante, vous cherchez à vous débrouiller. _

Vous avez une maladie, vous souffrez ; vous êtes malades. Vous ne nous pouvez pas être soulagé, vous n’avez pas d’emploi certains sont obligés de mendier, d’autre sont obligés de voler et de se faire corrompre pour pouvoir survivre. Si Mr Bazoum qui prend la continuité, mais les gens n’ont plus envie de continuer à souffrir. Ils n’ont pas envie de continuer à gémir, chercher à se débrouiller chaque matin pour chercher la pitance. L’insécurité est générée par les frustrations que la population subit.

Dans les rangs de l'opposition, on est presque unanime, l'expérience de Mahamane Ousmane pourrait faire la différence. Et son programme qui tourne autour de l'équité, de l'eau, de l'équipement, ou encore de l'énergie répond aux attentes des Nigériens. Mais, face à la machine du PNDS, le parti présidentiel, qui a recouvert de sa couleur rose la plupart des rues du pays, l'opposition tente de se faire entendre.

Ça fait 25 ans, en fait que Mahamane Ousmane a perdu le pouvoir suite à des événements peut-être que vous avez appris, mais il "n'a pas eu le temps de mettre en place son programme que les événements là on interrompu, le processus même démocratiquement du Niger. Cette fois-ci, nous voulons lui donner une autre chance pour qu’il puisse accomplir son programme, souligne Ismailou Harou, militant du RDR (RDR-TChandji).

7,4 millions d'électeurs inscrits sur une population de 23 millions d'habitants sont appelés aux urnes dimanche pour départager les deux candidats. L'un des principaux défis du prochain président du Niger sera de juguler les attaques djihadistes qui ont fait des centaines de morts depuis 2010 et fait fuir de leurs foyers plusieurs centaines de personnes.

Voir plus