Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Algérie : le président Tebboune retourne se faire soigner en Allemagne

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune.   -  
Copyright © africanews
RYAD KRAMDI/AFP or licensors

Algérie

Abdelmadjid Tebboune est retourné continuer ses soins **en Allemagne**. Il y avait déjà été hospitalisé pendant deux mois, après sa contamination à la Covid-19.

Cela ne fait qu'une dizaine de jours qu'Abdelmadjid Tebboune est de retour à Alger, mais le président algérien doit de nouveau repartir. Retour vers l'Allemagne, où Abdelmadjid Tebboune avait été hospitalisé pendant deux mois, pour se faire soigner de "complications" à un pied à la suite de sa récente contamination par le Covid-19.

"Depuis que je suis revenu de ma convalescence en Allemagne et selon le protocole mis en place par les médecins, mon retour en Allemagne était prévu. Selon le protocole, il ne reste que des petites choses à corriger, mais le traitement doit être terminé. Il pourrait y avoir une opération mineure sur ma jambe", a affirmé à la télévision nationale le président Abdelmadjid Tebboune.

D'après une récente étude française, les malades de la Covid-19 intubés et ventilés courent un risque important de souffrir d'une phlébite, c'est-à-dire l'apparition de caillots de sang dans leurs veines, avec des conséquences potentiellement graves.

"Dossier urgents"

Selon la présidence, Abdelmadjid Tebboune aurait du recevoir ce traitement au pied avant son retour en Algérie, mais comme celui-ci ne revêtait pas un caractère d'urgence, il avait été reporté étant donné l'urgence des engagements du président liés au traitement de certains "dossiers urgents".

Le président Tebboune avait dû rentrer impérativement à Alger afin de signer la loi de finances 2021 avant le 31 décembre et de promulguer la révision de la Constitution adoptée par référendum le 1er novembre.

Abdelmadjid Tebboune n'a pas précisé quand il pourrait être de retour en Algérie, même si le président algérien souhaite que "la durée de [son] voyage médical soit très courte". S'il promet de continuer de suivre les affaires du pays, de nombreux algériens s'inquiètent des conséquences d'une nouvelle absence prolongée à la présidence.

Voir plus