Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Au Sénégal, Dramane Minta éduque les jeunes grâce à l'animation

Sénégal

C’est dans son appartement de la Cité Keur Gorgui, quartier résidentiel de Dakar, que nous accueille Dramane Minta. Arborant un large sourire et toujours sur la brèche, le jeune homme est heureux de parler de sa passion. Actuellement il travaille sur deux séries : les comptines maliennes et Oh My Mind.

« D’habitude, nous faisons le parcours de toutes les cultures d’Afrique. On était au Congo. Cette fois-ci nous sommes sur une série malienne, une comptine en Bambara. Donc je travaille dessus. Et on a livré déjà le premier épisode qui est même sur Youtube, sur la chaîne Comptine d’Afrique. Et en parallèle aussi je travaille sur une série qui s’appelle Oh My Mind. C’est une série qui dénonce les pensées négatives de la société, mais d’une manière amusante. »

Le chemin de Dramane a pourtant été parsemé d’embûches. Issue d’une famille des commerçants, son choix de carrière n’a pas été bien reçu par ses proches.

Je vivais dans une famille commerçante où on méprisait les dessins. Pour ma famille, les dessins ça ne pouvait rien payer. C'était juste un passe temps pour eux.

« Je vivais dans une famille commerçante où on méprisait les dessins. Pour ma famille, les dessins ça ne pouvait rien payer. C‘était juste un passe temps pour eux. Mais grâce à Dieu, j’ai rencontré un jour dans ma famille un jeune homme comme moi qui est passionné, qui a la même vision que moi. Du coup, je n‘étais plus seul. On s’encourageait mutuellement. Et on apprenait sur Youtube et sur les sites de formation gratuite. »

Sélectionné parmi les 10 meilleurs talents africains, Dramane commence à vivre son rêve, sa passion. Il quitte alors son Mali natal pour le Sénégal, où il suit le programme de formation, ACP 3D (Afrique Caraïbe et Pacifique), financé par l’Union Européenne. Une fois son diplôme en poche, il décide de rester au Sénégal.

Le film d’animation a beaucoup progressé en Afrique Subsaharienne. La preuve, aujourd’hui les opportunités ne manquent pas et Dramane, comme d’autres producteurs dans ce domaine, commence à trouver son compte.

« Il y a beaucoup de festivals en Afrique comme le FFA (Festival du Film d’Animation à Abidjan), il y a aussi KANI MAF du Cameroun, il y a aussi les festivals de Madagascar et d’Afrique du Sud. En plus il y a des bailleurs aussi qui sponsorisent. Maintenant les gens commencent à prendre conscience et ils sponsorisent ça. »

Un tour à Sacré Cœur, un autre quartier de Dakar, et il est évident que les films d’animation de Dramane sont très prisés. Notamment dans la famille Kany.

« Et en plus des comptines françaises qui existaient déjà sur les réseaux sociaux, nous avons découvert les comptines africaines qui nous ramènent, nous parents, à notre enfance. Une belle opportunité aussi de pouvoir les inculquer à nos enfants à travers ces dessins, on va dire, animés, ces vidéos animées et aux chansons surtout en langues africaines. Les enfants aiment beaucoup, ils apprennent les paroles par cœur, ainsi que les chorégraphies. Et même pour nous les parents c’est un moment de plaisir à partager avec eux », explique cette jeune mère de deux enfants.

Selon Dramane, le public apprécie son travail simple et épuré, d’où le nom “Simple Studio” pour désigner son entreprise de production.

Mais le jeune homme vise encore plus loin. Son plus grand rêve : devenir un grand réalisateur de films africains.

Voir plus