Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Coronavirus : le Nigeria restreint son accès et sabre son budget 2020

Coronavirus : le Nigeria restreint son accès et sabre son budget 2020

Afrique

Le Nigeria a interdit mercredi l’entrée sur son territoire aux voyageurs arrivant de 13 pays à risque pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus dans le pays le plus peuplé d’Afrique et décidé d’une coupe drastique dans son budget 2020.

Le géant anglophone de 200 millions d’habitants, qui n’avait pris aucune mesure particulière jusque-là, a finalement décidé de “restreindre” l’entrée pour les voyageurs arrivant des “pays comptant plus de 1.000 cas au niveau national”, selon un communiqué publié par le comité présidentiel de surveillance du coronavirus.

Il s’agit des 13 pays suivants : Chine, Italie, Iran, Corée du Sud, Espagne, Japon, France, Allemagne, Norvège, États-Unis, Royaume-Uni, Pays-Bas et Suisse.

En outre, le gouvernement “suspend temporairement tous les visas délivrés aux ressortissants de ces pays”, tandis que “les Nigérians arrivant de ces pays seront soumis à un isolement surveillé pendant 14 jours”, selon des précisions ajoutées sur son compte Twitter.

Ces mesures sont censées prendre effet à compter de samedi pour quatre semaines, et pourront être renouvelées, a précisé le gouvernement, qui “conseille également à tous les Nigérians d‘éviter de voyager dans ces pays”.

Les autorités nigérianes ont annoncé mercredi matin cinq nouveaux cas de coronavirus, portant à huit le nombre total de personnes infectées repérées sur le territoire – six Nigérians, un Italien et un Américain.

Le premier décès lié au coronavirus en Afrique subsaharienne a été enregistré mercredi matin au Burkina Faso.

>>> LIRE AUSSI : Coronavirus : un mort au Burkina Faso, le premier d’Afrique subsaharienne

Le virus, qui selon les chiffres officiels semble se propager moins vite sur le continent qu’en Europe ou en Asie, est déjà présent dans 30 pays africains, et de nombreux gouvernements ont pris des mesures de protection comme la fermeture de leurs frontières et des écoles, ou des quarantaines imposées.

>>> LIRE AUSSI : Coronavirus : suivez la situation de la pandémie en Afrique

Dans la soirée, la première économie d’Afrique, très dépendante des exportations de pétrole, a par ailleurs annoncé sa décision de procéder à une coupe importante de son budget 2020 pour faire face aux conséquences négatives de la pandémie.

Le Conseil exécutif fédéral (FEC) a approuvé une réduction de 1.500 milliards de nairas sur un budget initialement établi à 10.590 milliards (environ 33,8 milliards de dollars).

Il s’agissait d’un budget record pour le premier producteur de pétrole du continent (près de 2 millions de barils par jour), calculé en octobre 2019 sur la base d’un baril à 57 dollars, qui est tombé depuis en dessous de la barre des 30 dollars.