Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Burundi : retraite en or pour Nkurunziza après le pouvoir

Burundi : retraite en or pour Nkurunziza après le pouvoir

Burundi

Au Burundi, une nouvelle loi accorde d’importants avantages matériels à tout président sortant élu au suffrage universel. Donc à Pierre Nkurunziza.

C’est une décision des députés burundais. L’Assemblée nationale a adopté mardi une loi relative aux droits d’un ancien président de la République élu au suffrage universel. D’après le texte consulté par l’AFP, l’ex-locataire du palais Ntare Rushatsi Cambarantama aura droit à une allocation unique d’1 milliard de francs burundais (FBU) soit plus de 327 millions de francs CFA (près de 500 000 euros). Y compris une villa de haut standing.

Ce n’est pas tout … Durant les sept premières années qui suivent la fin de son mandat, l’ex-président bénéficiera des mêmes traitements qu’un vice-président de la République en fonction. Et pour couronner le tout, il aura droit pour le reste de sa vie, à une indemnité égale aux émoluments d’un député.

Mais pas tous les anciens présidents, précise la loi adoptée par 98 voix pour et 2 voix contre. Il s’agit du président élu au suffrage universel. Privilège dont Nkurunziza est jusqu’ici le seul bénéficiaire, contrairement à ces prédécesseurs comme Sylvestre Ntibantunganya (1994-1996) et Domitien Ndayizeye (2003-2005) issus des accords de paix. Sans parler de Pierre Buyoya (1987-1993, 1996-2003), arrivé au pouvoir par coup d‘État.

S’il traduit dans les faits sa promesse de ne pas se présenter à la présidentielle de mai prochain, Pierre Nkurunziza, 55 ans dont 15 au pouvoir, est selon ce texte, promis à une « retraite » présidentielle dorée.

Un diplomate en poste au Burundi sous couvert d’anonymat donne un avis mitigé sur la nouvelle loi : « Les avantages qu’on va octroyer au président en fin de mandat sont exorbitants si on tient compte de la crise que traverse le pays, mais la mesure est positive puisqu’elle semble indiquer très clairement que M. Nkurunziza ne se représentera pas comme il l’a promis ».

>>> LIRE AUSSI : Burundi : Pierre Nkurunziza réaffirme son désir de quitter le pouvoir en 2020
Voir plus