Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

Kenya : les bienfaits du biogaz dans l'agriculture

Kenya

Josephat Muchiri Njonge cultive la terre depuis 35ans. Depuis toutes ces années, le cultivateur kényan n’a jamais vu ses arbustes à café éclater avec autant de fruits sur sa verdoyante parcelle en coteaux.

Son arme secrète est sous terre. Là, dans un réservoir en briques, le fumier de ses 10 vaches laitières est transformé en un engrais organique riche qui, selon lui, a enrichi le sol et les récoltes.

“C’est comme un miracle. Quelque chose qu’on n’aurait jamais pensé réaliser, ça devient quelque chose d’incroyable”, explique Josephat Muchiri Njonge.

Tout comme Njonge, des milliers d’autres petits cultivateurs à travers l’Afrique bénéficient des “biodigesteurs”.

Dans l’obscurité, des micro-organismes naturels décomposent le fumier en l’absence d’oxygène et produisent le compost et le biogaz, une source d‘énergie propre et renouvelable. Mais aussi économique.

Anne Mburu, une agricultrice de Kiambu, dépensait 20 dollars par mois en bois de chauffage avant d’installer un digesteur moderne et préfabriqué à côté de son étable.

“Je n’achète plus le gaz… j’utilise le biogaz pour cuisiner, je l’utilise même parfois pour cuisiner du githeri, c’est très pratique pour moi. Le bois de chauffage, le charbon, je n’en utilise plus “, se félicite Anne Mburu.

Les défenseurs de l’environnement affirment que le biogaz est l’option propre par rapport aux combustibles fossiles ou au bois de chauffage traditionnellement utilisés dans les cuisines africaines.

“Les agriculteurs aussi savent beaucoup concernant les problèmes liés au changement climatique sur le Kenya, et les Cultivateurs kényans doivent s’adapter aux changements climatiques”, Tim Mungai, responsable d’une ONG de défense de l’environnement.

La croissance rapide des villes et cités, à travers le continent fait que les agriculteurs se retrouvent avec moins de terres arables à labourer.

Voir plus