Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Nissan supprime 12.500 emplois, son bénéfice net fond au 1er trimestre

Nissan supprime 12.500 emplois, son bénéfice net fond au 1er trimestre

Japon

Le constructeur automobile japonais Nissan a annoncé jeudi la suppression de 12.500 emplois, soit environ 9 % de ses effectifs mondiaux du fait de la réduction de sa production de 10 % d’ici 3 à 4 ans.

Le groupe a déjà commencé à mettre en œuvre ses douloureuses mesures de restructuration dans huit différents sites, et projette les poursuivre en six autres endroits que son patron Hiroto Saikawa n’a pas souhaité préciser.

“En termes de ressources humaines, nous avons déjà supprimé 6 400 emplois (dans le cadre des efforts de Nissan pour réduire les coûts). Et, en poussant plus loin nos efforts, nous finirons par ajuster ou supprimer 12 500 emplois au total”, a déclaré le directeur général de la firme automobile.

Les ventes du constructeur ont chuté de 6 % entre avril et juin dernier par rapport à la même période l’an passé, dans un contexte de ralentissement aux États-Unis, en Europe, et même au Japon. L’entreprise espère remonter la pente d’ici les prochaines semaines.

“Il est vrai que ce chiffre (bénéfice trimestriel avril-juin) est inférieur à nos attentes. Mais nous pensons que c’est un chiffre que nous pourrons certainement récupérer au cours du prochain trimestre ou du prochain trimestre”, espère M. Saikawa.

“Le volume total de l’industrie a été faible pendant le trimestre et les ventes unitaires de Nissan ont diminué alors que la compagnie poursuit ses efforts pour les normaliser”, explique le groupe dans un communiqué, à rebours de la stratégie de course aux volumes menée par son patron déchu Carlos Ghosn.

Les profits ont aussi été affectés par “des facteurs extérieurs tels que les coûts des matières premières, les fluctuations de taux de change et de lourds investissements dans le domaine technologique et pour répondre au durcissement des règlementations environnementales”, souligne Nissan.

Le constructeur automobile japonais s’efforce de rétablir son image de marque et de relancer sa croissance après l’arrestation de l’ancien président Carlos Ghosn en novembre pour sa prétendue inconduite financière. Il se dit innocent et attend son procès au Japon.

Agences

Voir plus