Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Maroc : une association au chevet des sans-abris

Maroc : une association au chevet des sans-abris

Maroc

Du pain, de la banane, ou encore du lait de quoi nourrir une petite population de sans-abris marocains.

Après avoir empaqueté ces repas, chaque soir dans les rues désertes de Rabat, des bénévoles, étudiants pour la plupart, vont à la rencontre de ces démunis pour leur apporter un brin de joie. Sans abri depuis une dizaine d’années, Hassan vit dans les rues de la capitale marocaine qu’il rêve de quitter.

“Dans la rue je souffre de la faim et du froid. Je veux juste une chambre où dormir et un travail pour mieux-vivre. C’est tout ce que j’espère” explique Hassan, un sans-abri.

L’association Zero Hunger s’est assignée une mission : lutter contre la faim. Elle est soutenue dans son idée par des restaurants et de nombreux jeunes qui l’ont rejointe grâce notamment aux réseaux sociaux.

“L’idée de lancer Zero hunger comme nom, nous a été inspiré par les objectifs de Global Goals, lancés par les Nations unies. Aujourd’hui, on travaille sur des collaborations avec des restaurants pour collecter de la nourriture “ soutient Rachid Beggar, président de l’association Zero hunger.

Depuis son lancement en 2017, l’association, qui est présente dans plusieurs villes, essaie de mobiliser des ressources à travers plusieurs événements pour répondre aux besoins des sans-abris marocains.

“Chaque semaine ; on distribue une vingtaine de repas, on travaille sous forme d‘équipe. Chaque chef de groupe sort avec ses membres dans des zones bien définies. on essaye egalement de collecter les informations sur les SDF et de les stocker dans un système d’information pour qu’on puisse faire des études afin de rendre ses sans-abris des membres actids de la société” souligne Tarik Souaidi, un bénévole.

Mais, malgré l’importance de ces actions, elles restent insuffisantes, au vu des chiffres inquiétants du haut Commissariat du plan du royaume. Près de 7726 Marocains, des hommes pour la majorité, vivent dans la rue.

Voir plus