Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Ban Ki-moon déplore le retrait de certains pays africains de la CPI

Etats-Unis

<p><strong>Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a exprimé ses regrets quant à la décision de l’Afrique du Sud, du Burundi et de la Gambie de quitter la Cour pénale internationale.</strong></p> <p>Le chef de l’<span class="caps">ONU</span> indique que cette série de décisions pourrait envoyer un mauvais message à propos de l’engagement de ces pays vis-à-vis de la justice.</p> <p><strong>L’Afrique du Sud et le Burundi</strong> ont déjà informé l’<span class="caps">ONU</span> de leur intention de se retirer du Statut de Rome, qui a établi les bases de la <span class="caps">CPI</span>, dont le siège est à La Haye, aux Pays-Bas.</p> <p><strong>La Gambie</strong> a annoncé cette semaine qu’elle envisage également de se retirer de la Cour, mais n’a pas encore officiellement communiqué son intention à l’<span class="caps">ONU</span>.</p> <p>De nombreux dirigeants africains ont critiqué la <span class="caps">CPI</span> qui a ouvert ses portes en juillet 2002. Ils accusent l’instance judiciaire de <strong>les cibler injustement</strong>.</p> <p>Bien que reconnaissant les préoccupations soulevées par les pays africains, le chef de l’<span class="caps">ONU</span> a affirmé lors d’une réunion du Conseil de sécurité, que les défis ne seront pas abordés en réduisant le soutien à la <span class="caps">CPI</span>, mais plutôt par un renforcement en son sein.</p> <p>Etant donné les retraits annoncés de l’Afrique du Sud, du Burundi et de Gambie de la Cour pénale internationale, de nombreux pays du continent africain pourraient être tentés de leur emboîter le pas.</p>
Voir plus