Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : l'armée annonce la mort de 27 miliciens et de 4 soldats en Ituri

RDC : l'armée annonce la mort de 27 miliciens et de 4 soldats en Ituri
Photo d'archives du 16 juillet 2019 : des soldats congolais patrouillant dans les rues de Beni, en RDC   -  
Copyright © africanews
Jerome Delay/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.

République démocratique du Congo

L'armée congolaise a annoncé jeudi avoir perdu quatre militaires et tué 27 miliciens en deux jours de combats dans plusieurs villages en Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).

Les combats ont eu lieu mardi et jeudi dans deux villages du territoire de Djugu, après que les miliciens du groupe Coopérative pour le développement du Congo (Codeco) ont incendié plus de 20 maisons dans quatre groupements voisins et attaqué une position des Forces armées de la RDC (FARDC).

"Nos éléments ont retrouvé et vu 27 corps de miliciens Codeco, trois armes de type AK 47 ont été récupérées. Malheureusement, nous avons perdu quatre militaires", a déclaré dans un communiqué le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole de l'armée en Ituri."Et nous continuons à fouiller car nous avons occasionné d'énormes pertes et dégâts dans le camp de ces miliciens".

Cycle de violences

"Au moment où je vous parle, quatre groupements de ma chefferie se vident de leurs habitants", a déploré Lutute Ndjingunga, responsable de la chefferie (collectivité) Bahema Baguru, dans le territoire de Djugu. A Beni, dans la province voisine du Nord-Kivu, l'armée a annoncé "avoir tué jeudi trois rebelles du groupe Forces démocratiques alliées (ADF)", a déclaré le capitaine Antony Mualushayi, porte-parole de l'armée dans cette zone.

La province aurifère de l'Ituri a replongé dans un cycle de violences depuis fin 2017 avec l’avènement de la milice Codeco qui prétend défendre la communauté des Lendu. Les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri sont placées depuis le 6 mai sous état de siège, une mesure exceptionnelle pour lutter contre les groupes armés, notamment les Codeco et les ADF. Les autorités civiles y ont été remplacées par des officiers militaires et policiers.

Voir plus