Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : les sinistrés de l'éruption du Nyiragongo livrés à eux-mêmes

Goma, République démocratique du Congo   -  
Copyright © africanews
Mpooyo Gaël -

République démocratique du Congo

Ils sont environ 160 ménages sinistrés de la récente éruption du volcan Nyiragongo à Goma dans l'est de la RDC.

Depuis jeudi dernier, ils passent la nuit aux esplanades du marché Kisoko dans la commune de Karisimbi.

Un déménagement qui fait suite à leur expulsion d’une école voisine dans laquelle ils avaient élu domicile depuis trois mois.

Sans abris en cette période pluvieuse, et en contact avec des eaux insalubres, ces familles vivent dans des conditions inhumaines qui les exposent à des maladies hydriques.

"Nous faisons vraiment face à de nombreuses difficultés, sans abris, sans eau, ni médicaments, sans nourriture, ni toilettes, nous souffrons énormément et ne savons pas vraiment quoi faire. Nous demandons aux autorités de nous venir en aide si non nous serons exterminés."

Déconcertés, les cadres des bases disent avoir saisi les autorités locales. Ces dernières leur ont conseillé de délocaliser ces familles.

"Nous avions saisi le maire de la ville à travers Notre Chef du quartier, mais celui-ci nous a instruit de délocaliser ces familles dans l'immédiat, et depuis nous nous demandons ou les amener" a déclaré Donatien BAGABWA, le chef de cellule du quartier Kasika (Karisimbi, Goma).

Une décision décriée par plusieurs activistes des droits de l'homme qui prouve selon eux l’irresponsabilité du gouvernement.

" Interdire à quelqu'un qui vivait aisément chez lui de construire sa maison et le laisser dans des maisons en bâches, sans assistance humanitaire est une violation grave de ses droits et une incompétence notoire" a rétorqué Jack SINZAHERA, activiste de droits de l'homme.

En mai dernier, le volcan NYIRAGONGO est entré en éruption à Goma dans l'est du pays. Cette catastrophe naturelle a causé la mort de plusieurs personnes ainsi que des dégâts matériels. Depuis, plusieurs familles se retrouvent jusqu'à ce jour sans abris, sans savoir où aller.

Gaël Mpoyo Correspondant Africanews en RDC

Voir plus