Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'UA critique l'absence de collaboration dans la répartition des vaccins

  -  
Copyright © africanews
Frank Augstein/Copyright 2016 The Associated Press. All rights reserved. This material may not be published, broadcast, rewritten or redistribu

Coronavirus

Alors que les États-Unis ont vacciné 45 % de leur population, le Royaume-Uni 47 % et l'Union européenne 29 %, l'Afrique n'a reçu que 61 millions de doses pour 1,1 milliards de personnes.

Seul 1,1 % de la population a été entièrement vaccinée. La conséquence d'une action délibérée des pays riches, selon le milliardaire Strive Masiyiwa, chargé de l'achat des vaccins pour le compte de l'Union africaine.

Le fait est que l'UE a des usines de vaccins. Elle a des centres de production de vaccins dans toute l'Europe. Pas une seule dose, pas un seul flacon n'a quitté une usine européenne pour l'Afrique. OK, lorsque nous sommes allés parler à leurs fabricants, ils nous ont dit qu'ils avaient tous vendu, pour répondre aux besoins de l'Europe. On nous renvoie vers l'Inde, où il existe un certain nombre de fabricants qui produisent des vaccins comme celui d'AstraZeneca sous licence, l'Europe doit décider, vous ne pouvez pas dire que vous nous soutenez. Ils ont vacciné tellement de leurs concitoyens qu'ils peuvent désormais regarder le football sans masque. OK, notre peuple n'a pas été vacciné. Moins de 1 % de notre population a été vacciné.

Strive Masiyiwa reproche aux pays occidentaux de n'avoir pas tenu leur promesse de fournir un milliard de doses à l'Afrique mais en plus de refuser de vendre des vaccins aux pays africains.

Plusieurs pays du continent sont à court de vaccins, l'initiative Covax avait promis de livrer 700 millions de doses de vaccin à l'Afrique d'ici décembre. À ce jour, elle n'a livré que 5 % de son objectif de 1,8 milliard de doses pour les pays à faible revenu d'ici le début de l'année prochaine.

Le moment est venu pour l'Europe d'ouvrir ses installations de production afin que nous puissions acheter des vaccins. Nous ne demandons pas de dons. Nous avons de l'argent pour acheter des vaccins, les vaccins ne sont pas chers, certainement pas quand il s'agit de la vie de nos populations. Les plus pauvres des pays africains pauvres ont versé des acomptes pour que nous puissions acheter des vaccins. D'accord, mais nous avons besoin de ces usines européennes aux Pays-Bas, toutes ces usines, en Belgique, en Italie, elles doivent les ouvrir et vendre des vaccins.

L'Afrique du Sud et l'Inde sont à la tête d'une campagne pour la levée temporaire des brevets sur les vaccins contre le Covid-19 afin de permettre à chaque pays de produire des versions génériques moins chères.