Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : les déplacés de Goma exposés à une crise humanitaire

Goma, Sake, 28 Mai 2021.   -  
Copyright © africanews
Moses Sawasawa/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

République démocratique du Congo

Plusieurs habitants de la ville de Goma ont trouvé refuge sur ce site de Kayembe, dans l'est de la République démocratique du Congo.

Pendant que certains habitants ont choisi de retourner dans leurs maisons, ceux qui ont tout perdu ont décidé de rester sur ce site, la réalité est tout autre, vivre sous les tentes de fortune est la seule alternative. Veronica Suzane, est veuve et mère de deux enfants, depuis l’éruption du volcan Nyiragongo, elle s'efforce de retrouver un semblant de vie normale. Avec l'aide de jeunes gens, elle s'est faite construite cette cabane : nous vivons dans la souffrance, je ne mange pas et je souffre d'un mal d'estomac qui me fait très mal tous les jours. Quand je ne sais pas quoi manger, parfois, je prends de l'eau. Aujourd'hui, je n'ai rien mangé.

Au total près de 400 000 personnes ont été déplacées, surtout à partir du 27 mai sur ordre du gouverneur du Nord-Kivu. Malheureusement, lorsque nous sommes retournés dans sa maison, tout était endommagé et nous ne savions pas quoi faire, c'est pourquoi nous sommes venus ici pour construire une maison (temporaire) à l'école de Kayembe renchérit, Alexis.

La plupart des déplacés avaient été évacués le 27 mai 2021 sur ordre du gouverneur du Nord-Kivu. Les autorités redoutaient une nouvelle éruption, avec l’apparition de lave au cœur même de la ville, voire la libération, de poches de gaz méthane stockées dans les eaux du lac, un scénario catastrophe qui se serait inévitablement soldé par des milliers de morts. Selon les ONG sur place, les populations vivant sur ce site de Kayembe sont exposées à des maladies dues à la mauvaise qualité de l'eau et les conditions précaires de vies.

Le gouvernement évalue à 16 milliards de francs congolais soit huit millions de dollars le coût de l'aide d'urgence (alimentation, transport, santé) aux déplacés qui vont rentrer.

Une éruption du volcan Nyiragongo au nord de Goma le 22 mai a fait au moins 32 morts selon le bilan officiel et détruit des centaines de maison entre 900 et 2 500 selon les évaluations humanitaires.

Voir plus