Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

La Chine et l'Afrique contre le coronavirus

La Chine et l'Afrique contre le coronavirus
Coronavirus   -  
Copyright © africanews
THOMAS PETER/AFP or licensors

Covid-19

Et si l'Afrique et la Chine décidaient d'avancer main dans la main, dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 qui continue de faire rage dans le monde entier. Cet appel à l'union des forces a été lancé par le conseiller d'Etat chinois et ministre des Affaires étrangères de Chine, Wang Yi.

Wang Yi a conclu samedi une tournée dans cinq pays africains : le Nigeria, la République démocratique du Congo, le Botswana, la Tanzanie et les Seychelles. La pandémie constitue un défi urgent pour la communauté internationale, la Chine et l'Afrique a t-il rappelé dans les colonnes d'un quotidien chinois. Selon ces propos, les relations entre l'Afrique et la Chine seront accentuées avec la tenue du sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre le Covid-19.

Depuis le début de la pandémie, les pays africains ont apporté, un ferme soutien à la Chine, ce dont la Chine se souviendra toujours, a affirmé le ministre, il a par ailleurs ajouté que la Chine a lancé sa plus grande opération d'aide humanitaire depuis la fondation de la République populaire de Chine en aidant 53 pays africains.

"La chine s'est engagé à livrer les fournitures anti-épidémiques, d'envoyer des équipes médicales dans les pays qui en ont besoin, d'établir des mécanismes de coopération avec les hôpitaux locaux, d'encourager le partage des expériences contre le virus, d'accélérer la construction du siège du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique) et de travailler avec les membres du G20 en matière de suspension de la dette africaine" a soutenu Wang Li.

Trois millions de cas de covid

L'Afrique a franchi la barre de trois millions de cas pour 72 121 décès et plus de 2 450 492 de cas guéris selon les données cumulées de l'Union africaine. Jusque là relativement épargné, le continent a connu un pic de contamination dans la première semaine du mois de janvier.

Au Sénégal, 288 nouvelles infections ont été rapportées le lundi 11 janvier par le ministre de la Santé et de l'action sociale. À ce jour, 21533 cas ont été déclarés positifs dont 18357 guéris, 469 décès, et donc 2706 sous traitement. L'Afrique du Sud, est le pays le plus touché sur le continent 1 231 597 dont 33 000 décès. Le variant sud-africain aussi appelé 501.V2, serait à l'origine de cette explosion des cas selon les scientifiques locaux.

Pour limiter la propagation du variant 501.V2 et parce que l’Afrique du sud est le pays le plus touché du continent, avec plus d’un million de cas et près de 30 000 morts, le gouvernement a renforcé les mesures sanitaires. Le port du masque est devenu obligatoire dans tous les lieux publics, la vente d’alcool est désormais interdite au moins jusqu’au 15 janvier pour soulager les hôpitaux et le couvre-feu a été élargi.

Deux tiers de la population qu'il faudra vacciner avant la fin de l'année. Un défi de taille pour ralentir la pandémie en Afrique du Sud.