Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Sénégal : des Dakarois bravent le couvre-feu

A By-stander tries to put out a fire after protest erupted during a curfew in Dakar   -  
Copyright © africanews
JOHN WESSELS/AFP or licensors

Sénégal

Dans la capitale sénégalaise, de nombreux habitants ont protesté contre la mise en place de nouvelles mesures de restrictions par le gouvernement.

Toute la nuit, ils ont dénoncé le couvre-feu. Mardi le président sénégalais Macky Sall a décrété l'état d'urgence et imposé un couvre-feu dans deux régions, dont la capitale Dakar, pour freiner la hausse des contaminations de la Covid-19.

Mais l'interdiction de déplacement entre 21 heures et 5 heures du matin, ne passent pas pour les Dakarois. Des groupes de jeunes ont brûlé des pneus, dressé des barricades et lancé des projectiles sur les forces de l'ordre qui ont riposté par des tirs de gaz lacrymogène dans le quartier de Ngor.

"C'est à ce moment que je dois aller au travail. Je suis père, et on m'empêche de travailler. La décision de Macky Sall d'introduire ce couvre-feu ne fait pas de sens. Il aurait au moins du passer par l'Assemblée Nationale. Mais nous demander d'aller au lit à 9 heures du soir, ce n'est pas normal ! Il se prend pour le roi !" s'exclame Modou Niang, chauffeur de taxi à Dakar.

Selon le gouvernement sénégalais, Dakar et Thiès, les deux régions où le couvre-feu a été mis en place, regroupent près de 90% des cas de la Covid-19 dans le pays. Mais la mesure de couvre-feu est très critiqué. Beaucoup affirment que les rassemblements continuent en journée dans les taxis ou dans les marchés . En juin, le Sénégal avait déjà été secoué par les manifestations qui avaient suivi la mise en place du premier confinement.

Autour des feux et des barricades, l'inquiétude se fait sentir. "On est nombreux à travailler la nuit. On cherche à gagner notre vie au jour le jour. Et là, on nous empêche de travailler la nuit." déplore Jean-Paul Mendy, un livreur, pour qui les heures nocturnes sont cruciales. "Les livraisons fonctionnent mieux la nuit à Dakar. Pendant la journée, ce n'est pas facile."

Après avoir connu un recul des contaminations, le Sénégal fait aujourd'hui face à une deuxième vague du coronavirus. A ce jour, le Sénégal a déclaré plus de 20 000 cas de contamination à la Covid-19 et 433 décès.

Voir plus