Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Décès de Mugabe : premiers hommages au héros de l'indépendance du Zimbabwe

Décès de Mugabe : premiers hommages au héros de l'indépendance du Zimbabwe

Zimbabwe

Quelque 10 heures après l’annonce de sa mort, des réactions en hommage à Robert Mugabe, héros de l’indépendance et premier président du Zimbabwe, pleuvent déjà des quatre coins du monde….Et c’est loin d‘être les derniers hommages au « Vieux lion ».

Sans surprise, Emmerson Mngangagwa bien qu’ayant été parmi ceux qui ont poussé le « Vieux lion » à la démission le 21 novembre 2017, a été le premier à saluer l‘âme de son prédécesseur et mentor.

« Le commandant Mugabe était une icône de la libération, un panafricain qui a dédié sa vie à l‘émancipation (…) de son peuple. Sa contribution à l’histoire de notre nation et de notre continent ne sera jamais oubliée. Que son âme repose en paix », a écrit sur Twitter le président zimbabwéen.

Et si les autres Zimbabwéens lui ont emboîté le pas pour pleurer le « Vieux », comme a tweeté un jeune de Harare, c’est en raison de son œuvre politique qui commence à remonter dans les mémoires.

« En tant que leader, la seule chose qu’il a fait de mal est de rester au pouvoir pendant trop longtemps », a estimé Joshua Tsenzete, un habitant de la capitale Harare. « Il nous a libérés des colons et il nous a donnés des terres », a salué George Bindu, un autre résident de la capitale zimbabwéenne.

Des pleurs qui ont été entendus au-delà des frontières nationales. « C’est avec une immense tristesse que j’ai appris le décès de l’ancien président du Zimbabwe Robert Mugabe. Mes sincères condoléances à sa famille et au peuple zimbabwéen alors que nous pleurons un combattant emblématique de la libération, un panafricaniste dans la lutte pour la libération et l’intégration continentale », peut-on lire dans un tweet en anglais du président de la commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat.

Au niveau de l’Afrique australe, les réactions commencent également à tomber. « C‘était un leader exceptionnel et un combattant de la libération et champion de la cause de l’Afrique contre le colonialisme », a réagi le président sud-africain Cyril Ramaphosa, dont le pays entretient des relations très étroites avec le Zimbabwe.

D’autres hommages pourraient tomber

Robert Mugabe a sa « place (…) dans les annales de l’histoire africaine pour son combat pour la libération de l’Afrique et pour sa défense courageuse du continent », selon le président zambien Edgar Lungu.

En Afrique centrale, Ali Bongo fait partie des premiers chefs d‘État de la sous-région à vénérer son frère bantou. « Robert Mugabe fut un grand combattant de la libération, l’acteur décisif de l’indépendance de son pays, le Zimbabwe, doublé d’un fervent panafricaniste. Ne ne l’oublierons jamais. Qu’il repose en paix. Mes condoléances à sa famille, au peuple zimbabwéen et au Président Mnangagwa », a écrit le président gabonais dans un tweet.

Hors du continent, c’est la Chine qui figure parmi les premiers pays à avoir réagi à la disparition de Mugabe. Selon l’AFP, « Pékin a également rendu hommage à un dirigeant politique et un dirigeant du mouvement de libération nationale exceptionnel qui a fermement défendu la souveraineté de son pays et s’est opposé aux ingérences étrangères ».

Et il est fort possible que d’autres dirigeants ou hautes personnalités rendent hommage au héros de l’indépendance de l’ex-Rhodésie.

Voir plus