Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : le correspondant d'Africanews pris pour cible par des hommes armés

RDC : le correspondant d'Africanews pris pour cible par des hommes armés

République démocratique du Congo

Gaël Mpoyo, correspondant d’Africanews en République démocratique du Congo agressé en RDC dans l’exercice de ses fonctions, puis délesté de son matériel. Le groupe de défense des journalistes, Reporters sans frontières (RSF) exige l’ouverture d’une enquête pour élucider les conditions de l’attaque et ainsi punir les auteurs.

Selon le récit fait par le journaliste, l’agression s’est déroulée aux premières heures du mardi 16 juillet, dans la localité Kisango à 8 km au Nord de la ville de Kamituga sur la route nationale numéro 2 en partance pour Bukavu. Un groupe de six hommes cagoulés dont certains portant des uniformes de la police et de l’armée a alors accosté le véhicule dans lequel se trouvait Gaël, par ailleurs fondateur du site d’informations libregrandlac.

Après l’avoir brutalement battu, ils ont emporté son matériel comprenant une caméra, un trépied, un ordinateur, deux téléphones Androïd, un microphone, de l’argent liquide et bien d’autres accessoires. « Ils m’ont prévenu que j’ai de la chance, parce que leur mission était de me tuer », nous a raconté le journaliste lorsque nous l’avons eu au téléphone.

« Nous condamnons fermement cette agression qui aurait pu coûter la vie à un journaliste d’investigation courageux et déjà menacé pour ses enquêtes par le passé. Nous demandons qu’une enquête sérieuse soit ouverte pour identifier les auteurs de cette attaque », a déclaré Arnaud Froger, responsable du bureau Afrique de RSF.

>>> LIRE AUSSI : Expulsion de mineurs en RDC : plusieurs pays appellent au respect des creuseurs

Récidive

Gaël Mpoyo s‘était rendu à Kamituga où il a couvert la vie tumultueuse des « twangaises ». Ces femmes du secteur minier qui concassent les pierres dans l’espoir d’y trouver de l’or ou du diamant et régulièrement victimes de violences sexuelles. Transféré à Goma où il a reçu des soins pour ses douleurs au dos et au cou, le reporter nous a confié aller mieux. Il entend, cependant, de concert avec son avocat, porter plainte pour agression et vol de matériel.

Ce n’est pas la première fois que le correspondant d’Africanews est victime d’agression. L’an dernier, avec son confrère Franck Zongwe, il avait fait l’objet de menaces de mort pour sa couverture de l’expropriation menée sur un terrain revendiqué par l’ancien président Joseph Kabila. Gaël avait alors dû vivre dans la clandestinité pendant plusieurs mois.

>>> LIRE AUSSI : RDC : deux journalistes dont le correspondant d’Africanews menacés

En dépit des améliorations notées dans les conditions des droits des journalistes, la RDC reste le théâtre de violations. Le pays d’Afrique centrale pointe actuellement au 154e rang du classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF.

Voir plus