Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Cameroun : le Premier ministre arrive à Buea (médias)

Cameroun : le Premier ministre arrive à Buea (médias)

Cameroun

Joseph Dion Ngute est arrivé mardi à Buea, capitale la région du Sud-ouest anglophone du Cameroun. Le Premier ministre camerounais devrait réaffirmer la volonté du gouvernement de dialoguer afin d’endiguer la crise anglophone.

Autorités locales, notables, responsables d’ONG locales, leaders d’opinion, …. Toutes les forces vives se sont déplacées en masse pour constituer le comité d’accueil à Buea, du Premier ministre Joseph Dion Ngute accompagné de Paul Atanga Ndji, ministre de l’Administration territoriale. Ainsi qu’en témoigne ce tweet de la chaîne de télévision publique CRTV.

Ce séjour qui durera quatre jours, intervient 24 heures après le périple qui l’a conduit samedi à Bamenda. Comme dans la capitale de la région du Nord-Ouest, Joseph Dion Ngute sera porteur à Buea, du message du président Biya.

Un message qui se résume par la disposition de l’homme fort de Yaoundé à entamer le dialogue avec les populations des zones anglophones. Ces zones, qui sont depuis 2016, le théâtre d’un conflit armé entre les forces de sécurité régulières et les séparatistes anglophones. Lesquels réclament la création d’un État indépendant appelé Ambazonie.

Mais, d’après des sources proches, bien que Yaoundé soit prêt au dialogue pour une sortie de crise, il ne sera pas question d’aborder la question relative à la sécession. Autrement dit, le Cameroun devrait rester un et indivisible.

Par ailleurs, des témoins expliquent que le maire de Buea Ekema Patrick Esunge aurait défoncé les boutiques restées fermées pour respecter le mot d’ordre « ville morte » lancé par les séparatistes.

« Ekema Patrick ESUNGE a utilisé ce matin des outils rudimentaires pour briser les magasins fermés dans certains quartiers. La colère de l’administrateur local découle du fait que les gens observent un verrouillage avant la visite du Premier ministre dans la région du Sud-Ouest », écrit la journaliste Mimi Mefo sur sa page Twitter.

Voir plus