Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Angola : ENI, BP et TotalEnergies investissent dans un consortium gazier

Angola : ENI, BP et TotalEnergies investissent dans un consortium gazier
Une vue générale de la raffinerie de la compagnie pétrolière d'État, Sonangol, à Luanda, le 7 juin 2022   -  
Copyright © africanews
-/AFP or licensors -

Angola

L'italien ENI, le français TotalEnergies, le britannique BP, CABGOC, une filiale de l'américain Chevron, et la société publique angolaise Sonangol ont décidé d'investir dans un consortium pour exploiter les gisements de gaz de Quiluma et Maboqueiro (Q&M) en Angola, qui devraient produire à terme 4 milliards de m3 par an dès 2026.

"ENI et ses partenaires du New Gas Consortium (NGC), la filiale de Chevron en Angola Cabinda Gulf Oil Company Limited (CABGOC), Sonangol P&P, BP et TotalEnergies, avec l'Agence angolaise pour le pétrole, le gaz et les biocarburants (ANPG)", ont pris "la décision finale" d'investir dans le développement des gisements de Quiluma et Maboqueiro (Q&M), indique le groupe italien mercredi dans un communiqué.

Le projet inclut notamment "deux plateformes offshore" au large des côtes nord-ouest de l'Angola et "une usine de traitement du gaz à terre". Les opérations débuteront en 2022, avec un lancement de la production planifié en 2026. La production est évaluée à terme à environ 4 milliards de m3 par an.

Le consortium est contrôlé par ENI, présent en Angola depuis 1980, à hauteur de 25,6%, Chevron CABGOC (31%), Sonangol P&P (19,8%), BP (11,8%) et TotalEnergies (11,8%).

Voir plus