Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Élections au Congo : les forces en présence

A man walks between election posters featuring opposition presidential candidate Guy Brice Parfait Kolelas, right, and President Denis Sassou N'Guesso, left, in central Brazza   -  
Copyright © africanews
Lebon Chansard Ziavoula/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

Congo

La campagne présidentielle a pris fin ce vendredi en République du Congo. Les électeurs vont devoir choisir ce dimanche parmi les 7 candidats, celui qui dirigera le pays durant les cinq prochaines années.

Sur la ligne de départ, le président sortant Denis Sassou Nguesso, 74 ans, qui tente de briguer un quatrième mandat avec à la clé, son projet de société, baptisé, « ensemble poursuivons la marche vers le développement ».

En face de lui, des adversaires bien connus de la sphère politique congolaise comme Guy Brice Parfait Kolélas.

A 62 ans, cet économiste de formation et candidat de l’Union des démocrates humanistes (UDH-Yuki), entend changer le quotidien des congolais avec son « Plan Parfait pour le redressement du Congo » centré sur le développement des provinces.

Mathias Dzon, 74 ans, ministre de finance et candidat de l’Alliance pour la République et la Démocratie, promet de redresser les comptes publics, et promouvoir l’agriculture.

Autre habitué de la bataille présidentiellem Joseph Kignoumbi Kia Mboungou et Anguios Nganguia Engambé, à l’exception près de Dave Uphrem Mafoula et Albert Ognangué, qui s’inscrivent tous sous le signe du changement.

Mais dans cette bataille électorale, seuls les noms et les visages changent, avec tous ou presque le même discours : changement, décentralisation, diversification économique.

Les électeurs ont une impression de déjà-entendu, ce qui conforte un peu plus le candidat du Parti Congolais du Travail (PCT), dans sa position de grand favori.

Plus de 2,5 millions d’électeurs sont attendus aux urnes ce dimanche pour élire le prochain président de la nation.

Mais ce qui préoccupe le plus les Congolais aujourd’hui, c’est la paix et sérénité qu’ils espèrent voir durant le scrutin. Car ici, les souvenirs des conflits post-électoraux sont encore trop présents dans les esprits.

Voir plus