Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Congo-Électricité : encore des délestages à Brazzaville et Pointe-Noire

Congo-Électricité : encore des délestages à Brazzaville et Pointe-Noire

Congo

Les deux principales villes du Congo, Brazzaville et Pointe-Noire vont connaître près de 12 jours de rationnement de l‘énergie électrique. La faute aux travaux de maintenance « préventive » en vue. Comme il y a cinq mois.

L’annonce a été faite par le truchement d’un communiqué rendu public mardi par Énergie Électrique du Congo (E2C), l’entreprise en charge de la distribution de la précieuse énergie au Congo.

Ces délestages, qui devraient courir du 12 au 23 mai prochains, se justifient par des travaux de maintenance « préventive » à la centrale de Pointe-Noire. « La société Énergie Électrique du Congo (E2C) informe son aimable clientèle qu’en raison du retrait de l’exploitation d’une des turbines pour les raisons de maintenance préventive à la Centrale électrique du Congo (CEC) du 12 au 23 mai 2019, des perturbations seront observées dans la desserte en énergie électrique à Brazzaville et Pointe-Noire », peut-on lire dans le communiqué.

Ces délestages vont intervenir quelque cinq mois après ceux qui ont duré au moins 45 jours à la fin de l’année dernière, entre octobre et décembre. Les autorités avaient également évoqué des « travaux de maintenance d’une des deux turbines de la centrale à gaz de Pointe-Noire, qui fournit à elle seule 300 MW » de la capacité énergétique du Congo.

>>> LIRE AUSSI : République du Congo : des délestages de 45 jours à Pointe-Noire et Brazzaville

Toutefois, mis à part ces mesures restrictives, des observateurs se plaignent très souvent des coupures intempestives quotidiennes, « surtout lors de grands événements sportifs dont le championnat espagnol de football », selon un habitant du quartier Mvoumvou de Pointe-Noire.

Visiblement étranglé par une crise économique imputable en grande partie à la chute des cours des matières premières dont le pétrole, le Congo peine à se connecter au « boulevard énergétique » promis il y a plus de dix ans par le président Sassou-Nguesso.

Voir plus