Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Côte d'Ivoire : "il faut désarmer les cœurs " Jeannette Koudou

  -  
Copyright © africanews
SIA KAMBOU/AFP or licensors

Exilés

Quelques proches de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo ont regagné Abidjan vendredi après une dizaine d'années passées en exil au Ghana. Le retour de ces exilés précède celui attendu de Laurent Gbagbo lui-même, après son acquittement le 31 mars par la justice internationale de crimes contre l'humanité commis pendant la crise post-électorale de 2011.

L'ancien ministre du Budget Justin Katinan Koné, Jeanette Koudou, la soeur cadette de Laurent Gbagbo, ou encore Damana Pikass qui s'était rendu célèbre en déchirant en direct à la télévision le document que venait de lire le président de la commission électorale ont regagné la Côte d'Ivoire, vendredi 30 avril. Ce temps de retrouvailles, est une occasion de se pardonner, et d'aller à la réconciliation.

"L'arrivée de nos camarades est un pas vers la réconciliation, nous souhaitons que le processus s'accélère avec l'arrivée au pays de notre mentor Laurent Gbagbo", a déclaré Gnaly Yazi, responsable de la diaspora au sein du parti de l'ex-président, le Front populaire ivoirien (FPI).

Plusieurs personnes présentes à l’aéroport scandaient "on veut Gbagbo" . Son retour est toujours au cœur de discussions entre le gouvernement et le FPI. Si le pouvoir d'Abidjan a admis qu'il pouvait rentrer, ces dernières semaines, il a tenté de multiplier des gestes d'apaisement : retour d'exilés et libération de prisonniers politiques, dont celle d'une figure de la société civile ivoirienne, Pulcherie Gbalet, emprisonnée pendant huit mois pour avoir contesté le troisième mandat d'Alassane Ouattara. Mais du côté de Laurent Gbagbo, il reste toujours sous le coup d'une condamnation à 23 ans de prison pour avoir fait ouvrir les coffres de la banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest en pleine crise post-électorale de 2010-2011.

En attendant, son retour ses partisans jubilent et appellent à la réconciliation : _Je me sens sereine, je me sens envahie de reconnaissance par rapport à mon créateur mais surtout par rapport à mes camarades qui se sont mobilisés pour tenir le parti. Je suis vraiment contente a confié Koudou Jeannette. _