Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Sénégal : l'opposition appelle à continuer la lutte

Arwa Barkhallah, correspondante d'Africanews à Dakar.   -  
Copyright © africanews
Africanews

Sénégal

Au lendemain de la libération de l'opposant Ousmane Sonko, notre correspondante à Dakar Arwa Barkallah revient sur le mouvement de contestation #FreeSenegal qui secoue le pays depuis près d'une semaine.Sénégal : Ousmane Sonko appelle à continuer la lutte

Le Sénégal se réveille aujourd'hui avec une presse locale qui encense Ousmane Sonko et qui l'assoit comme étant l'opposant principal du président Macky Sall, malgré son inculpation pour viol et son placement sous contrôle judiciaire.

Après une longue journée de manifestations et d'affrontements avec la police, le chef du parti du Pastef a convoqué une conférence de presse, en Wolof, appelant à continuer la lutte. Le politicien de 46 ans a observé une minute de silence pour rendre hommage aux victimes en marge de ces manifestations.

La parole présidentielle est venue conclure la journée de lundi. Le chef de l'état a appelé à "laisser la justice suivre son cours" et a présenté ses condoléances aux familles endeuillées. Il a fait part de sa compréhension envers la jeunesse sur son exaspération face à une crise économique aggravée par la pandémie de Covid-19.

Le président a profité de ce discours pour lever le couvre-feu, de minuit à 6 heures du matin, au lieu de 21 heures à 5 heures du matin. "Ce discours, de l'avis des sénégalais que j'ai pu interroger hier soir, a sonné plutôt creux au niveau des annonces." affirme la correspondante d'Africanews à Dakar Arwa Barkallah.

Aucun des deux protagonistes n'a eu de mots pour la personne qui a porté plainte pour viol, en ce lundi 8 mars, Journée internationale des droits des femmes. En attendant les appels à manifester sont maintenus pour mardi et mercredi.

Voir plus