Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Centrafrique : l'armée prise pour cible à Bambari

Centrafrique : l'armée prise pour cible à Bambari

République Centrafricaine

Après des mois de calme relatif, la ville de Bambari située dans le centre de la Centrafrique a de nouveau rejoint la liste des communes en proie à des violences et des attaques brutales, menées par des groupes armés.

Ces attaques attribuées aux éléments de l’Unité pour la paix en Centrafrique – UPC, un groupe armé issu de l’ex-rébellion musulmane Séléka visaient particulièrement les forces armées centrafricaines semant ainsi la psychose au sein de la population.

“Nous population de Bambari sommes dans la souffrance, que tout le monde connait, il n’ya rien à cacher, De tout ce qui se passe c’est nous population civile qui payons le pris,Nous souhaitons que la communauté internationale et nos autorités pensent à nous “ a déclaré Ousmane, un habitant de Bambari.

Le ministère de la Défense qui déplore ces attaques contre les soldats centrafricains evoque un effort de désarmement en cours dans le pays.

“Après des décennies d’événements dans le pays, c’est normal qu’il ait des armes partout et aujourd’hui le gouvernement avec la communauté internationale nous sommes en train de nous atteler à ce que ces armes-là puissent être restituées volontairement par le DDR qui a commencé déjà dans l’Ouest, on attend le calendrier du centre et effectivement les autres préfectures du pays” a déclaré Wanzet Linguissara Ministre de la Sécurité publique.

Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés dénonce toute forme de violence contre les populations civiles.

« Ce pays a vécu une période de crise qui a provoqué le déplacement de beaucoup de personnes, on compte en ce moment à peu près 600 000 personnes déplacées à l’intérieur de la République Centrafricaine et à peu près le même nombre 600 000 refugiés dans les pays voisins donc le Cameroun le Tchad la république démocratique du Congo et la république du Congo” a déclaré Fillipo Grandi, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés.

Le pouvoir de Bangui s’avère inefficace face aux nombreux groupes armés qui tentent d’imposer leur contrôle au sein des communes du pays. Malgré l’opération de la Minusca, les groupes armés restent influents dans la région.

Voir plus