Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Covid-19 : les écoles rouvrent en Ouganda le 10 janvier

En Ouganda, les établissements scolaires, fermés à cause du Covid-19, vont enfin accueillir les élèves   -  
Copyright © africanews
Raziah Athman / Africanews -

Ouganda

Ici, se trouvait autrefois l'école primaire moderne Alliance, à Mityana, près de la capitale ougandaise. Les équipements scolaires cassés, les jeux pour enfants défraîchis et le mobilier poussiéreux témoignent des pertes qui se sont accumulées pendant le confinement imposé dans tout le pays.

L'idée de transformer des lieux comme celui-ci en hébergements est venue du Président. Les propriétaires comme Saul Lukoda étaient loin de se douter qu'ils allaient se lancer dans une activité pour laquelle ils n'avaient aucune expérience.

"Les gens venaient les louer, mais d'autres avaient peur : comment pourrais-je vivre dans une école ? Quand le Covid-19 sera terminé, je serai mis dehors", raconte Saul Lukoda, le propriétaire de l'hôtel Alliance.

"On perdait donc ces clients. Et puis comme les hôtels étaient autorisés et libres de fonctionner, on finissait par se rabattre sur un hôtel parce que les gens pouvaient facilement partir".

Il n'a pas été facile pour Saul, enseignant de formation, d'abandonner la carrière dont il rêvait, à savoir l'éducation.

Cette grande pièce était autrefois le bureau du directeur de l'école. Il y en a une quarantaine dans ces locaux et il continue de délimiter les grandes salles de classe pour en créer d'autres. L'argent reçu ici n'est pas aussi prometteur, mais au moins, il rembourse ses prêts et paie les factures pour l'entretien du lieu.

Les écoles ont été fermées une première fois en mars 2020, lorsque le premier cas de Covid-19 a été signalé dans le pays. Et comme elles n'ouvrent que le 10 janvier, beaucoup d'enfants n'y retourneront pas. Certains jeunes se sont lancés dans une activité commerciale et d'autres ont fondé une famille.

Pourtant, ici, plus de 500 anciens élèves doivent trouver de nouvelles écoles.

"Avant, j'étais intéressée et fière de mon école, mais maintenant qu'elle est fermée, je ne me sens pas bien. Mais je vais continuer mes études", explique Esther Nakalanzi, une élève.

Et cette couturière se retrouve avec des invendus de tissus d'uniformes sur les bras, stockés pour être fourni à l'école.

"Je n'ai pas de travail maintenant", déplore Juliet Nambooze. "Il est très difficile d'obtenir de l'argent d'ici pour trouver une nouvelle école à un enfant. Je ne sais pas ce que je vais faire".

Les écoles qui restent opérationnelles ont reçu des directives strictes pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Et les analystes prévoient de grandes difficultés d'apprentissage pour les élèves qui vont sauter des classes pour rattraper les deux années passées à la maison.

Les experts préviennent qu'il pourrait déjà y avoir une troisième vague de la pandémie qui a le plus touché le secteur de l'éducation.

Voir plus