Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Tanzanie : la présidente critiquée pour ses commentaires déplacés

Tanzanie : la présidente critiquée  pour ses commentaires déplacés
President Samia Suluhu Hassan   -  
Copyright © africanews
-/AFP or licensors

Tanzanie

La présidente tanzanienne Samia Suluhu Hassan au centre de la controverse sur les réseaux sociaux après des remarques sur les footballeuses à "la poitrine plate" pas assez attrayantes pour pouvoir se marier.

Lors d'une cérémonie au palais présidentiel dimanche, où elle recevait l'équipe nationale masculine des moins de 23 ans victorieuse de la Coupe de la Cecafa, la présidente tanzanienne Samia Suluhu Hassan a tenu des propos jugés dégradants pour les femmes sur la toile. Alors qu’elle venait de plaider pour un financement du sport féminin, la présidente a suscité l’indignation en affirmant que beaucoup de footballeuses ne pourraient jamais se marier.

Selon elle "celles qui ont la poitrine plate, vous pourriez penser que ce sont des hommes et non des femmes."

"Quand on voit leurs visages, on pourrait se demander (...) Si vous voulez vous marier, vous voulez quelqu'un qui soit attirant, une femme qui a les qualités que vous voulez", a-t-elle affirmé, en ajoutant que chez les footballeuses, "ces qualités ont disparu".

Samia Suluhu Hassan qui semble porter à cœur la vie privée des footballeuses ne s’est pas arrêté là, "aujourd'hui, elles nous rendent fières en tant que nation quand elles ramènent des trophées au pays, mais si vous regardez leur avenir, lorsque leurs jambes sont fatiguées de jouer, lorsqu'elles n'ont pas la santé pour jouer, quelle vie auront-elles ?" a-t-elle souligné.

Sur les réseaux sociaux, les internautes ont vite réagi aux commentaires de la seule femme cheffe d’Etat en activité sur le continent.

"Les commentaires de la présidente @SuluhuSamia sur les footballeuses est une humiliation pour toutes les femmes", a lancé Catherine Ruge, cheffe de la section jeunesse du parti d'opposition Chadema et ancienne députée, ajoutant "toutes les femmes méritent le respect".

Voir plus