Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

A Paris, les pâtisseries orientales cartonnent auprès des clients

Des "Nids Pâtissiers" dans la vitrine de Maison Aleph   -  
Copyright © africanews
AFP

France

Dans la capitale française, les parfums d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient ont petit à petit trouvé leur place dans les habitudes des consommateurs, attirés par des saveurs dépaysantes.

Qu'elles viennent de Syrie, d'Algérie ou du Maroc, les pâtisseries orientales jouissent d'un grand succès auprès des habitants de Paris. Avec la période du Ramadan, la pâtisserie franco-marocaine Maison Gazelle voit son chiffre d'affaire doubler, voire tripler, le temps d'un mois. L'occasion de mettre à l'honneur un savoir-faire africain.

"_Je me suis dit qu’aujourd’hui il y a un vrai travail qui a été fait de mise en lumière des terroirs français, ou italiens, ou même dans le vin en Californie, etc. Mais je trouvais que le terroir marocain n’avait rien à envier à ces autres pays et que ce n’était pas assez mis en valeur. C’est un peu mon challenge aujourd’hui" _explique Sara Boukhaled, fondatrice de la Maison Gazelle. "__J’ai commencé avec la corne de gazelle, parce que c’est la pâtisserie qui est la plus connue en France aujourd’hui, en tout cas des pâtisseries orientales au sens très large du terme"

Mais si le Ramadan est synonyme de rentrée d'argent pour ses chefs pâtissiers, le succès de ces créations aux goûts d'Orient ne se limite pas au mois de jeune. Après avoir mis en ligne des photos de ses petits fours sur les réseaux sociaux, Myriam Sabet, chef pâtissière et propriétaire de la Maison Aleph s'est attirée une notoriété planétaire.

"La première fois que j’ai posté une photo des petits nids sur les réseaux sociaux, je n’avais même pas de page, rien du tout. Dans la nuit, la photo avait vraiment fait le tour du monde à cause des fuseaux horaires. Je l'ai postée le soir, et le matin je me réveille, il y avait des milliers de likes" raconte Myriam Sabet.

Des internautes attiré par les couleurs, et des clients qui reviennent redemander ses saveurs si particulières, les pâtisseries orientales ont conquis les consommateurs de la capitale française, avides de changements dans leurs habitudes sucrées.

"Ici j’adore les toutes petites pâtisseries orientales avec le caramel beurre salé avec une petite crème chantilly au-dessus, c’est vraiment trop bon. J’étais venu aussi une fois parce qu’ils étaient dans le top 10 des galettes des rois, ils avaient une spécialité, c’était galette des rois chocolat-pistache je crois, c’était vraiment très bon aussi, mais c’est surtout les petites pâtisseries que j’adore, avec la crème fleur de lait qu’ils font à emporter en petit pot, ça, c’est top" affirme Alfred Barny.

"C'est la première fois que je trouve des gâteaux originaux: la forme, la petite taille… En plus des saveurs qu’on n'a pas forcément, on a des mélanges de saveurs. Et surtout, très peu de sucre, on ressent vraiment les ingrédients" assure Jean-Marc Gaudet, retraité de 69 ans.

Dépaysantes, et moins sucrées que leurs équivalents parisiens, les pâtisseries orientales ont aujourd'hui trouvé leur place dans le cœur des français.

Voir plus