Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Libye : le maréchal Khalifa Aftar veut chasser "l'occupant" turc

Libye : le maréchal Khalifa Aftar veut chasser "l'occupant" turc
aftar   -  
Copyright © africanews
AFP

Libye

Ce vendredi dans un discours à l'occasion du 69e anniversaire de l'indépendance du pays, l'homme fort de l'Est de la Libye, soutenue par la Russie et les Emirats Arabes Unis, a appelé ses partisans à reprendre les armes.

Le maréchal Khalifa Aftar est prêt à jouer les troubles fêtes dans la tentative d'apaisement en Libye. Face à des centaines de militaires réunis dans une caserne de Benghazi, il a demandé à ses troupes de chasser "__l'occupant" turc , soulignant "__qu'il n'y aura pas de paix en présence d’un colonisateur sur notre terre."

Khalifa Aftar : _" _Nous allons reprendre les armes pour façonner notre paix..."

"Officiers et soldats, préparez-vous! (...) Nous allons donc reprendre les armes pour façonner notre paix de nos propres mains (...) et, puisque la Turquie rejette la paix et opte pour la guerre, préparez-vous à chasser l’occupant par la foi, la volonté et les armes", a t-il notamment déclaré face à des soldats au garde-à-vous.

Cet appel à la guerre fait suite à l'annonce d'Ankara de prolonger d'au moins 18 mois la présence de ses militaires dans le pays voisin. La Turquie veut continuer ainsi à prêter main forte au Gouvernement d'union nationale (GNA), basé à Tripoli et reconnu par l'ONU, dans sa lutte face aux troupes du maréchal Aftar. Ce soutien en conseils et en armement a permis notamment au GNA d'infliger une série de défaites à son adversaire lors de combats dans la région de Tripoli.

Le cessez-le-feu fragilisé

Le pays avait pourtant retrouvé un semblant de calme depuis la signature en octobre dernier d'un cessez-le-feu. Mais les profondes divisions et l'appel lancé par le maréchal Khalifa Aftar pourraient mettre fin au dialogue politique dans un pays qui est plongé dans le chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

Voir plus