Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Un food-truck gratuit pour les hôpitaux

ouganda repas   -  
Copyright © africanews
AFP

Ouganda

Un ingénieur mécanicien ougandais s'est reconverti en chef cuisinier depuis la pandémie de Coronavirus. Muhammad Damba a transformé sa camionnette en food truck pour aider un hôpital de Kampala. Il l'a surnommé le "food theatre".

" J'ai commencé au moment de la COVID 19, explique-t-il à notre correspondant, Hillary Ayesiga._"Quand la pandémie a débuté, des gens ont perdu leur emploi et le président (_Yoweri Museveni, ndlr) a lancé un appel à tous ceux qui pouvaient donner un coup de main dans cette période délicate pour le pays. J'ai décidé alors de mettre de côté mon métier d'ingénieur mécanicien pour venir apporter mon aide."

L'ingénieur mécanicien avait appris le métier en Europe, où il avait travaillé pendant sept ans au sein du service national de santé britannique. "J'ai commencé __en cuisine dans un hôpital puis je suis devenu chef cuisinier. J'ai suivi en parallèle une formation pendant des années pour me spécialiser dans l'élaboration des plats et des menus."

Le camion du "food theatre" est une bouffée d'oxygène dans les hôpitaux

Muhammad Damba s'est lancé dans cette entreprise bénévole dès que le gouvernement ougandais a annoncé le début du confinement en mars dernier. Il a réussit à embarquer dans l'aventure plusieurs membres de sa famille. Grâce à leur aide, il peut proposer, une fois par semaine, des plats variés à base de riz, de purée de bananes, de légumes, de bœuf et parfois de poulet.

La venue de l'ambulance alimentaire de Muhammad Damba est désormais guettée par les patients de l'hôpital de Kampala. L'équipe de bénévoles peut ainsi servir jusqu'à 200 repas en une journée.

_ "Lorsque vous vous rendez dans les hôpitaux, vous constatez que les patients prennent des médicaments sans manger, ce qui est très dangereux"_, assure une volontaire, Zaitun Nkambwe Kizito, "alors__ lorsqu'on débarque, les gens apprécient notre démarche et nous en demandent chaque fois un peu plus."

Muhammad Damba : "même si ce n'est que du bénévolat, nous avons besoin d'argent."

Il n'y a pas que les patients qui se félicitent de cette initiative : les professionnels de santé saluent cette initiative tombée du ciel : "il est très difficile actuellement de trouver de la nourriture dans les hôpitaux. C'est un vrai défi et cela repose presque toujours sur des actions individuelles. Des projets de ce genre nous permettent de remonter le moral à nos patients. L'un d'entre eux a pu déjeuner et même dîner aujourd'hui."

La bonne volonté de Muhammad Damba a pourtant ses limites... financières. Le chef cuisinier dépense 300 dollars pour préparer sa tournée hebdomadaire. Et pour que sa petite camionnette continue à sillonner les hôpitaux de Kampala, il lance un appel à l'aide : " il faut que tout le monde soit conscient que l'on ne peut pas supporter ses charges tout seul. Le camion a un prix, les produits aussi ont un coût. Même si ce n'est que du bénévolat, nous avons besoin d'argent. On attend que les gens viennent nous aider et, qu'ensemble, nous puissions donner une réponse à ce problème. "

Voir plus