Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Plus de 530 millions d'Africains privés d'électricité d'ici 2030 (étude)

Plus de 530 millions d'Africains privés d'électricité d'ici 2030 (étude)

Afrique

Ils seront plus de 530 millions d’Africains à vivre sans électricité à l’horizon 2030. C’est ce que révèle une étude de l’Agence internationale de l‘énergie (AIE) rendue publique vendredi.

D’après des experts, la croissance démographique en Afrique est deux fois supérieure à la moyenne mondiale. D’ici 2040, plus de 2 milliards de personnes vivront dans le continent. Les villes africaines devraient connaître une expansion de 580 millions d’habitants. Un rythme d’urbanisation sans précédent.

Une croissance qui n’est pas sans conséquences. Et la principale conséquence, c’est cette pression sur le secteur énergétique. Du coup, estment les experts de l’AIE, près de 530 millions d’Africains vivront sans électricité.

Et d’ores et déjà, près de 70 % de la population mondiale en manque d‘énergie, proportion qui a presque doublé depuis 2000, a révélé l’AIE.

En outre, quelque 80 % des entreprises d’Afrique subsaharienne ont subi de fréquentes coupures de courant en 2018, entraînant des pertes financières qui ont freiné la croissance économique.

Mais sans être alarmiste, l’AIE estime qu’il existe des alternatives. L’institution recommande alors le recours aux énergies renouvelables (éolienne, solaire, etc.).

« Pour y parvenir, il doit tirer parti du potentiel considérable que représentent l’énergie solaire, éolienne, hydraulique, du gaz naturel et de l’efficacité énergétique », a déclaré Fatih Birol, directeur exécutif de l’AIE.