Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Cameroun : manifestation en vue contre le séjour « discret » de Biya en Suisse

Cameroun : manifestation en vue contre le séjour « discret » de Biya en Suisse

Cameroun

Des Camerounais résidant dans plusieurs pays d’Europe devraient manifester le 29 juin prochain à Genève contre le séjour « discret » de leur président dans la ville suisse. Une manifestation « violente » que l’ambassade camerounaise entend empêcher.

Paul Biya, séjourne-t-il discrètement en Suisse ? C’est en tout cas l’intime conviction de plusieurs observateurs. Des portails locaux dont camer.be indiquent que des Camerounais résidant à Genève auraient aperçu dimanche soir leur chef de l‘État débarquer d’un avion privé à l’aéroport international de Cointrin.

Selon des témoins cités par le même site, le Chemin du Petit-Saconnex, rue sur laquelle se trouve l’hôtel Intercontinental serait en ce moment sécurisé par des éléments camerounais en civil.

Et comme une traînée de poudre, la nouvelle a dû se répandre dans tous les pays européens abritant des natifs du Cameroun. Ces derniers entendent manifester le 29 juin prochain devant l’hôtel Intercontinental pour dénoncer la présence de leur président âgé de 86 ans et au pouvoir depuis 1982.

« De nombreux compatriotes estiment que Paul Biya, au pouvoir depuis 1982, se repose trop souvent en Suisse, alors qu’il devrait s’occuper des affaires de son pays », rapporte le site Tribune de Genève.

D’autres dirigeants africains dans le collimateur de la diaspora

Ce qui, à en croire des observateurs, fait également saigner à blanc le trésor camerounais. L’OCCRP (Organized crime and corruption reporting project), un groupe de journalistes d’investigation indique dans une enquête publiée l’année dernière, qu’en 35 ans de pouvoir, Paul Biya a passé « quatre ans et demi en brève visite privée en Europe, presque toujours à l’hôtel Intercontinental ». Pour 40 000 dollars la nuitée pour lui et sa suite.

Qu‘à cela ne tienne, l’ambassade entend empêcher la manifestation en vue. « Tout en condamnant un tel projet barbare qui n’honore ni ses initiateurs ni tous ceux qui se proposent de s’y associer, l’Ambassade qui a pris toutes les dispositions utiles conformes au Droit et à la Pratique diplomatiques, en relation avec les autorités compétentes du pays hôte, met en garde contre les risques personnels encourus par les contrevenants à la reglementation en vigueur en Suisse ainsi que contre les possibles dérapages des actions violentes de saccage envisagées à l’hôtel Intercontinental », prévient dans un communiqué rendu public lundi, Léonard Henri Bindzi, ambassadeur du Cameroun dans la nation helvétique.

C’est la énième manifestation du courroux d’une partie de la diaspora camerounaise en Europe contre l’homme fort de Yaoundé. En janvier dernier par exemple des « mbenguistes » (Camerounais résidant en Occident) de France proches de Maurice Kamto, candidat malheureux à la présidentielle avaient saccagé l’ambassade du Triangle national à Paris.

Et Biya ne fait pas exception. Plusieurs de ses homologues dont Denis Sassou-Nguesso et Ali Bongo Ondimba sont souvent mal vus par certains de leurs compatriotes résidant en Occident.

Cette attitude ne date pas non plus d’aujourd’hui. Des opposants à Mobutu dont la gouvernance était jugée hautement prédatrice, avaient l’habitude de détruire le jardin d’une de ses résidences à Bruxelles.

Voir plus