Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Mali : le colonel Maïga accueilli chaleureusement à Bamako

Des participants se rassemblent en tenant des drapeaux nationaux du Mali lors des célébrations du jour de l'indépendance du Mali et d'une marche contre la MINUSMA.   -  
Copyright © africanews
OUSMANE MAKAVELI/AFP or licensors -

Mali

Après son discours à l’Assemblée Générale de l’ONU à New York, le Premier ministre malien Abdoulaye Maïga est de retour à Bamako. Il a reçu un accueil chaleureux à son arrivée à l’aéroport. Il faut dire que ses propos, dans lesquels il qualifie notamment le gouvernement français de "junte au service de l'obscurantisme" ne sont pas passés inaperçus.

"Je voudrais remercier son excellence le colonel Assimi Goita, président de la transition et bien entendu l'ensemble du peuple malien. Nous sommes des exécutants et après avoir exécuté une mission, recevoir un tel accueil, forcément, on ne s'y attendait pas du tout. Nous avons fait notre devoir. Je pense en toute honnêteté que c'est trop d'honneur pour ma modeste personne", a déclaré Abdoulaye Maïga.

Dans les rues de la capitale, de nombreux Bamakois étaient également venus saluer le Premier ministre par intérim.

"Nous sommes venus accueillir notre Premier ministre. C'est un héros, un vrai Africain, un véritable Malien", a déclaré Seydou Thiama.

"Il nous a honorés à l'Assemblée Générale des Nations Unies. C'est un accueil empli de gratitude. Que Dieu préserve le Mali", explique Aminata Samaké.

"Il a remis tout le monde à sa place. Ceux qui ne respectent pas le Mali ne seront pas respectés. Un point c'est tout !" s'est exclamé Abdoulaye Diarra.

À la tribune de l’ONU, le colonel Maïga a également critiqué plusieurs responsables africains, comme le président nigérien Mohamed Bazoum, le chef de l'Etat ivoirien Alassane Ouattara, ou encore le président en exercice de la CEDEAO le Bissau-Guinéen Umaro Sissoco Embalo. Les autorités maliennes ont d’ailleurs posé leurs conditions avant l'arrivée d'une mission de la CEDEAO attendue en fin de semaine.

Voir plus