Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'Afrique du Sud va lutter contre la circulation des armes illégales

Une femme charge un fusil Barret .50 lors d'une exposition d'armes à feu pour les femmes avec plus de 140 participants à Bronkhorstspruit, en Afrique du Sud, le 2 avril 2022   -  
Copyright © africanews
GUILLEM SARTORIO/AFP or licensors -

Afrique du Sud

Après l’horreur, la recherche des explications. Le ministre sud-africain de la police était lundi sur les lieux de la fusillade de dimanche qui a coûté la vie à 16 personnes. Bekhi Cele a déclaré que plus de 130 cartouches d’armes de gros calibres ont été découverts à la Taverne de Mdlalose, sur le théâtre de l’attaque.

"Nous allons essayer d'augmenter la visibilité de la police, dans les rues de cet endroit, reprendrons leur contrôle , nous voulons les occuper; les rues ici, doivent nous revenir, en tant que police, et non les criminels qui contrôlent et dirigent les rues."; explique Bheki Cele, ministre de la police d'Afrique du SudUne insécurité provoquée notamment par la circulation d’armes à feu illégales dans le pays.

 Le ministre promet de rectifier le tir à travers une mobilisation de ses éléments souvent aux abonnés absents.

"Même hier, j'ai entendu cela, et j'entends encore que les gens jouent avec des armes, il y a trop d'armes ici. Il y a des gens qui arrivent avec des AK47, qui tuent tant de gens, cela signifie simplement qu'il y a trop d'armes à feu illégales, donc nous allons devoir faire une répression, verrouiller la zone pendant environ vingt-quatre heures à un moment donné, faire une recherche de ces armes de porte à porte, de matelas à matelas."; a déclaré Bheki Cele.

Mais la police semble ne pas avoir bonne presse dans la zone. Son action est jugée inefficace par les communautés qui déplorent aussi l’absence d’électricité qui nourrit aussi la criminalité.

Voir plus