Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Cap-Vert : le créole bientôt langue officielle ?

Lisbonne, Portugal   -  
Copyright © africanews
cleared -

Cap-vert

Parmi toutes les langues que l'on entend à Lisbonne, il en est une qui est à la mode depuis le XVIe siècle et qui est là pour rester.

Dans la rue, dans les transports, dans les foyers... Le créole a déjà pris racine dans la capitale portugaise et peut désormais être lu dans un journal

"C'est ainsi qu'est née l'idée d'intégrer de manière plus profonde cette communauté de locuteurs de créoles qui, d'une certaine manière, sont aussi des Lisboètes. Et c'est important de le dire : Lisbonne est tout cela. Il n'y a pas de différence entre les communautés. Cette immense communauté est Lisbonne." a déclaré Catarina Carvalho - directrice du journal "A Mensagem" écrit en créole.

Et cette communauté dit qu'aujourd'hui il y a une plus grande fierté et appréciation de ce créole de Lisbonne.

" Un travail a été fait pour que nous valorisions tous le créole en tant que langue. On nous a toujours dit que le créole était un dialecte, mais non, le créole est une langue et nous avons grandi et vu cette évolution. Lisbonne, qui a toujours été créole, a maintenant une réponse plus dynamique et médiatique à cette créolisation" a expliqué Karyna Gomes, coordinatrice du journal "A Mensagem".

Il existe des créoles d'origine portugaise dans de nombreux endroits du monde, mais le créole n’est langue officielle dans aucun d'entre eux. C'est l'une des priorités de Jose Maria Neves le président du Cap-Vert.

"Nous parlons d'histoire, de philosophie, d'un peuple, de souvenirs, de culture et de l'essence de deux peuples. C'est donc avec une grande joie que je reçois cette nouvelle du président du Cap-Vert. Il est grand temps. Cela aurait déjà du se produire." a dit Karyna Gomes, coordinatrice du journal "A Mensagem"..

Qui parle créole ? défend une langue vivante, qui se développe de plus en plus dans la capitale portugaise et contribue à créer un nouveau Lisbonne.

Voir plus