Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Les Maliens redoutent les répercussions de la crise politique

Les commerçants de la capitale Bamako redoutent les effets de la nouvelle crise politique.   -  
Copyright © africanews
MICHELE CATTANI/AFP or licensors

Mali

Les habitants de la capitale ont réagi jeudi après que l'armée a libéré le président de transition et le premier ministre. Ils sont inquiets de la nouvelle crise politique qui secoue le pays.

À la suite de ces événements, les acheteurs et les commerçants d'un marché de la capitale Bamako ont exprimé leur mécontentement face à la crise politique actuelle. " Le pays va mal. Nous sommes fatigués", explique Adidia Samassekou, vendeuse sur le marché. "__Personne n'est capable de diriger le pays. Nous prions Dieu pour qu'on trouve un peu de stabilité."

La situation préoccupe aussi le monde enseignant. Gérard Souleyman, professeur et directeur d'école privée, reste attentif aux positions adoptées par les pays voisins et l'ensemble de la communauté internationale : "c'est une situation embarrassante et nous espérons que les acteurs politiques feront l'essentiel pour nous sortir de cette situation. Nous sommes fatigués, fatigués de cette crise."

Les Nations unies, l'Union africaine, d'autres organismes internationaux et les États-Unis avaient exhorté l'armée malienne à libérer le président Bah N'Daw et du premier ministre Moctar Ouane.

En déposant le président et le premier ministre, le chef du coup d'État de 2020 au Mali, le colonel Assimi Goïta, qui occupe le poste de vice-président de transition depuis septembre, a repris le contrôle du pays d'Afrique de l'Ouest.

Voir plus