Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Soudan : pourparlers avec le principal groupe rebelle

Soudan : pourparlers avec le principal groupe rebelle
Photo d'archive du 9 janvier 2020, le Premier ministre soudanais Abdalla Hamdok et le leader du Mouvement de libération du Soudan-Nord, Abdel-Aziz al-Hilu   -  
Copyright © africanews
Nariman El-Mofty/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.

Sud-Soudan

Le gouvernement de transition du Soudan et le principal groupe rebelle ont donné le coup d'envoi d'une nouvelle série de pourparlers de paix mercredi, ce qui constitue le dernier effort en date pour mettre fin à un conflit vieux de plusieurs décennies.

Le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, accueille les pourparlers entre le gouvernement soudanais et le Mouvement populaire de libération du Soudan-Nord, dirigé par Abdel-Aziz al-Hilu. Le général Abdel-Fattah Burhan, chef du conseil souverain au pouvoir, le Premier ministre Abdalla Hamdok et Abdel-Aziz al-Hilu ont participé à une réunion cérémoniale. Les délégations du gouvernement et du groupe rebelle devaient poursuivre leurs délibérations à huis clos à Juba, la capitale du Soudan du Sud, selon le bureau du Premier ministre.

Ces pourparlers interviennent moins de deux mois après que le gouvernement et le mouvement al-Hilu ont signé une déclaration de principes détaillant une feuille de route pour les pourparlers.Plus grand groupe rebelle du Soudan, le Mouvement populaire de libération du Soudan-Nord est actif dans les provinces du Nil Bleu et du Kordofan Sud, où il contrôle d'importantes portions de territoire.

Pourparlers de paix

Le gouvernement de transition du Soudan a engagé des pourparlers de paix avec les groupes rebelles au cours des deux dernières années. Il cherche à stabiliser le pays et à favoriser la survie de son fragile chemin vers la démocratie après le renversement par l'armée de l'autocrate Omar el-Béchir en avril 2019.En 2020, les autorités de transition du Soudan et une autre alliance rebelle ont signé un accord de paix.

Le groupe d'Al-Hilu a participé aux négociations qui ont conduit à cet accord mais n'a pas signé l'accord final. Il a demandé un État laïque, sans rôle pour la religion dans l'élaboration des lois, la dissolution de toutes les milices d'el-Bechir et la réorganisation de l'armée du pays. Le groupe d'Al-Hilu affirme que si ses demandes ne sont pas satisfaites, il demanderait l'autodétermination dans les zones qu'il contrôle.

Un autre groupe rebelle important, le Mouvement de libération du Soudan-Armée, dirigé par Abdel-Wahid Nour, rejette le gouvernement de transition et n'a pas pris part aux pourparlers. Pendant des années, les rebelles soudanais ont combattu les loyalistes d'Omar el-Bechir au Darfour, mais aussi dans les provinces méridionales du Nil Bleu et du Kordofan Sud. Les combats se sont souvent déroulés selon des lignes religieuses et ethniques.

Voir plus