Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : violences après les sénatoriales, un policier tué

RDC : violences après les sénatoriales, un policier tué

République démocratique du Congo

Des scènes d‘émeutes devant le siège de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), le parti au pouvoir, à Kinshasa.

Les militants du parti du nouveau président Félix Tshisekedi protestent contre la défaite de la formation politique aux élections sénatoriales.

Ils disent ne pas comprendre comment leurs députés n’ont pas réussi à faire élire un sénateur du parti dans un suffrage indirect.

“Il y avait les élections sénatoriales ici dans la ville de Kinshasa. Ici à l’UDPS, nous avions douze députés provinciaux, lance un supporter. On espérait que nous pouvions avoir au moins trois sénateurs. Mais nous sommes surpris de n’avoir aucun sénateur.”

Si les partisans de l’UDPS sont en colère, c’est que le résultat des élections des sénateurs confirme la mainmise du Front commun pour le Congo sur l’ensemble de l’appareil de l‘État. Le parti pro-Kabila contrôle l’Assemblée nationale, les Assemblées provinciales et a raflé 84 des 100 sièges au Sénat lors des élections de vendredi.

“Ils sont en train de revendiquer qu’ils n’ont pas eu de sénateurs. Mais ce n’est pas à nous…Ils ne doivent pas venir faire cet acte de vandalisme chez nous”, précise Willy Mambulu, secrétaire exécutif provincial du parti pro-Kabila.

Au moins un officier de police a perdu la vie lors de ces manifestations samedi à Kinshasa.

Voir plus