Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Business Africa

business-africa

Afrique : quelles solutions pour sortir du surendettement ? [Business Africa]

Business Africa, Ruth Lago, Africanews, Octobre 2022.   -  
Copyright © africanews
-

Business africa

L’endettement de l’Afrique subsaharienne s’est hissé à environ 60 % du PIB, alors que 40 % des pays de la région enregistrent une inflation à deux chiffres et pour cause, les produits alimentaires et énergétiques essentiels qui représentent à eux seuls 50 % du panier de la consommation sont importés, conséquence, les rues grognent contre le coût élevé de la vie.

Sous l’effet d’une hausse des produits de bases, en occurrence l’énergie et les produits de bases, la dette publique et l’inflation ont atteint des niveaux inédits depuis des décennies sur le continent. Selon la banque mondiale, en incluant le Maghreb, la dette s’évaluait à 1000 milliards de dollars en 2021 et l’inflation à 8.9% en juillet selon le FMI. Les Etats pris en étau entre les prêteurs privés occidentaux et les capitaux chinois pour s’offrir des infrastructures qui leur faisait cruellement défaut sont étranglés. Dépendant de leurs exportations, cacao, café, or, pétrole. Ces pays ne reçoivent que quelques dividendes, qui n’affectent pas le pouvoir d’achat même si en cette période certains pays ont allégé leur fiscalité sur les produits alimentaires ou les carburants, mais sans industries, il est difficile 

Nigeria : les entreprises traversent un désert

Le Nigeria, l’une des économies les plus industrialisées d’Afrique, fait face à des énormes défis en terme, d’approvisionnement en électricité, d’infrastructures et un accès aux financements qui paralysent les start-ups et les entreprises. Près 60% d’entre-elles ont été contraintes de fermer leurs portes. Un forum sur l’industrialisation du Nigeria pour la prochaine décennie était l’occasion de trouver des solutions à ce phénomène.

Rwanda : vers une Afrique plus connectée

En l’espace de dix ans, la capacité totale de la bande passante internationale entrante en Afrique a été multipliée par 50 et le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile a doublé cependant, des larges zones n’ont pas accès à la couverture réseau. A Kigali, les experts ont planché sur le sujet.