Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'appel aux dons de Jacob Zuma vs 34,4 % de chômage en Afrique du Sud

L'ancien président sud-africain Jacob Zuma   -  
Copyright © africanews
Shiraaz Mohamed/Copyright 2021 The Associated Press. All rights reserved.

Afrique du Sud

Les proches de l'ex président sud-africain ont lancé mardi une campagne publique d'appel aux dons pour couvrir ses frais de justice, alors que Jacob Zuma mène une série de batailles juridiques et se débat notamment dans un vaste procès pour corruption.

"Nous demandons humblement le soutien de dons pour aider à couvrir les frais de justice de notre chef", indique une affiche tweetée par la Fondation Jacob Zuma, accompagnée de coordonnées bancaires.

"Cher peuple d'Afrique du Sud et du monde entier, s'il vous plaît, tendez une main secourable", peut-on lire dans le tweet qui accompagne le message.

Jacob Zuma, 79 ans, se débat dans une vieille affaire de corruption liée à un contrat d'armement signé, il y a plus de vingt ans, alors qu'il était vice-président.

Le procès a débuté en mai après de nombreux reports et retards, et la prochaine comparution de Jacob Zuma devant le tribunal a été repoussée au 9 septembre.

En décembre 2018, un tribunal sud-africain l'avait intimé de rembourser à l'État plus d'un million de dollars indûment dépensés pour ses frais de justice. Selon la présidence, les frais de justice de M. Zuma auraient coûté au moins 1,1 million de dollars (938 000 euros) à l'État.

L'ex-président, qui a également été condamné à rembourser 20 millions de dollars de fonds publics dépensés pour sa résidence privée, avait déclaré en 2019 qu'il avait dû vendre ses chapeaux et ses chaussettes pour payer ses frais d'avocat.

Il purge actuellement une peine de 15 mois d'emprisonnement pour outrage à la justice après avoir refusé de comparaître devant une commission d'enquête sur la corruption.

Cet appel aux dons a suscité de nombreuses réactions. Tandis que des partisans de Jacob Zuma se sont engagés à contribuer, d'autres Sud-Africains sont montés au créneau sur les réseaux sociaux.

"Jacob Zuma touche une retraite de 2,5 millions, ses jumeaux ont d'énormes contingents de sécurité et se déplacent en convois, d'autres possèdent d'énormes productions télévisées. Zuma doit convoquer une réunion de famille pour ses dons, pas Twitter !!!", a ainsi réagi un utilisateur.

- Taux de chômage record -

Cet appel aux dons a été lancé le jour où le bureau sud-africain de statistiques (Statistics South Africa) a dévoilé que l’Afrique du Sud avait enregistré un nouveau record de son taux de chômage, à 34,4 % entre avril et juin. Selon les chiffres officiels, plus d’un actif sur trois est désormais sans emploi dans le pays.

La première puissance industrielle d’Afrique, dont l’économie a été durement frappée par la pandémie de Covid-19, compte aujourd’hui 7,8 millions de chômeurs sur une population de 59 millions.

Les destructions d’emploi ont surtout été enregistrées dans les secteurs de la finance, des services et de l’industrie.

Les femmes noires sont particulièrement concernées : au deuxième trimestre, 41 % d’entre elles étaient sans emploi, contre 8,2 % pour les femmes blanches.

Les femmes sont généralement plus affectées que les hommes par le chômage, 36,8 % étant sans emploi contre 32,4 % des hommes.

L’Afrique du Sud était déjà en récession lorsque l’épidémie de coronavirus a frappé en mars 2020. Les mesures de confinement pour tenter de l’endiguer ont encore aggravé la situation économique.

L’économie s’est contractée de 7 % en 2020.

Le taux de chômage dépasse les 20 % depuis au moins deux décennies.

L’Afrique du Sud est officiellement le pays du continent le plus touché par le coronavirus, avec près de 2,7 millions de cas et plus de 79 500 décès.

Voir plus