Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Ghana : reprise des cours dans les écoles

Réouverture des écoles au Ghana   -  
Copyright © africanews
NIPAH DENNIS/AFP or licensors

Ghana

Prise de température à l'entrée des établissements scolaires et secondaires au Ghana et masque obligatoire pour tous les élèves, ces nouvelles consignes sanitaires ont été observées dans les écoles à Accra, qui ont rouvert leurs portes après presque 10 mois d'interruption due à la pandémie de coronavirus.

Et pour cette reprise, les élèves se sont donnés le temps de dépoussiérer leur établissement.

''On n'avait pas le temps d'étudier, a part bien évidemment ceux qui étaient vraiment passionnés, et qui savent vraiment ce qu'ils veulent. Retourner à l'école, est un soulagement, cela nous permettra de recommencer et on aura le temps d'achever notre année académique'' soutient un élève.

Dans cette école, il n'y a pas que les parents d'élèves qui sont contents de revoir les portes de l'établissement rouvrir. Les enseignants, voient dans cette reprise l'occasion de sauver l'année académique et plus encore redonner aux enfants le goût de l'école après plus de 10 mois d'interruption.

_''Avoir les enfants à la maison n'est pas une chose facile, surtout pour les plus âgés de 18, 17 et 16 ans, c'est vraiment difficile de les contrôler, c'était vraiment compliqué pour moi de m'occuper d'eux et de travailler en même temps'' _s'est réjoui une mère.

La reprise des cours semble toutefois timide à certains endroits de la capitale, plusieurs parents traînent encore les pas, en raison de la recrudescence des cas de Covid-19 dans ce pays d'Afrique de l'Ouest. Pour le seul mois de janvier, plus de 1900 cas ont été recensés par les autorités sanitaires portant à 58.000 le nombre total de cas dans le pays.

Le Ghana, voisin avec le Nigeria avait imposé un confinement suivi de mesures barrières après l'observation de premiers cas, en avril 2020, le confinement a été levé, mais le port du masque est entré en vigueur. Samedi, le président Nana Akufo-Addo n'a pas caché son intention de réimposer un confinement partiel si la situation sanitaire se dégrade.

Voir plus