Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'incendie sur le pétrolier New Diamond au large du Sri Lanka maitrisé

  -  
Copyright © africanews
Sri Lankan Air Force via AP

SriLanka

L'incendie sur le New Diamond a été maîtrisé au large du Sri Lanka. Quatre remorqueurs, trois navires de la marine sri-lankaise et quatre navires indiens combattaient le feu depuis deux jours.

De la mousse est toujours projetée sur le navire et aucune fuite de pétrole n'a été observée. Aucun signe de rupture du navire n'a été décelé, en dépit d'une fissure de deux mètres dans la coque, au-dessus de la ligne de flottaison.

Le New Diamond avait émis un appel de détresse ce jeudi après une explosion dans sa salle des machines. Il avait dérivé sur 25 km en direction des côtes du Sri Lanka. Trois remorqueurs ont été utilisés pour le ramener à 60 km en haute mer.

Battant pavillon panaméen, ce bateau transportait 270 000 tonnes de pétrole et 1 700 tonnes de diesel, faisant craindre une marée noire dans l’Ocean indien. Un marin philippin est mort dans l'explosion ayant causé cet incendie. Les 22 autres membres de l'équipage, dont cinq Grecs et 17 Philippins, ont été évacués.

Inquiétude des Maldives

Les Maldives, situées à un millier de kilomètres au sud-ouest du Sri Lanka, se sont inquiétées d'une éventuelle fuite de pétrole du New Diamond, craignant de graves conséquences pour leur environnement. Cet archipel de 1 192 îles coralliennes vit de la pêche et du tourisme. Ahmed Naseem, ministre auprès du cabinet du président des Maldives, a réclamé des mesures de précaution pour son pays, tweetant qu'une marée noire "pourrait être un désastre majeur".

Ahmed Naseem, ministre auprès du cabinet du président des Maldives

Le Centre de gestion des catastrophes sri-lankais a néanmoins exclu tout danger immédiat. "Ce n'est pas aussi grave que cela en a l'air", a dit à l'AFP le chef de ce Centre, Sudantha Ranasinghe. "L'incendie ne s'est pas propagé à la cargaison. Une fois les flammes éteintes, le navire sera remorqué plus loin dans des eaux plus profondes". Les autorités envisagent un transbordement de la cargaison, selon lui.

"Si le pire se produit et que le navire se brise, nous serions confrontés à la plus grave marée noire" dans la région, a toutefois redouté Dharshani Lahandapura, directrice de l'agence sri-lankaise pour la protection de l'environnement marin. "_Le Sri Lanka n'a pas les moyens de la jugule_r", a-t-elle souligné, et une action en justice est envisagée contre le propriétaire du navire, Porto Emporios Shipping Inc. qui a son siège au Liberia.

Voir plus