Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Congo : des mesures contre l'hystérie collective dans les écoles

Congo : des mesures contre l'hystérie collective dans les écoles

Congo

Suspension de descentes des officiels dans les écoles, création des points focaux de santé dans les établissements scolaires, …. Toute une batterie de mesures qui procèdent de l’hystérie collective qui a touché des écoles de Brazzaville la semaine dernière.

Du nord au sud, de l’est à l’ouest, en tout chemin et en tout lieu, tout le monde ou presque continue de parler de ce qu’on pourrait désormais appeler « Affaire Nganga Edouard » du nom d’un lycée public de Brazzaville.

Dans le cadre de la lutte contre les antivaleurs dont « le chef de l‘État a fait son cheval de bataille », la ministre de la Jeunesse y était venue le 24 octobre dernier pour sensibiliser les élèves sur les mauvaises pratiques (absentéisme, fraude, corruption, indiscipline, etc.) qui « commencent à s’ancrer dans la société congolaise ». 

Mais, pendant que Destinée Doukaga livrait ses conseils, plus de 40 enfants se sont évanouis et ont commencé à sentir des malaises avant d‘être conduits à l’hôpital où tous ont été guéris de leurs malaises après réanimation ou autres actes médicaux.

Des spécialistes ont lié cette situation à une hystérie collective. Le gouvernement quant à lui se veut prévoyant. Lors d’une réunion ce lundi 29 octobre avec des parents d‘élèves, Anatole Collinet Makosso a annoncé la mise en œuvre de plusieurs mesures dont l’interdiction momentanée faite aux officiels d’effectuer des descentes dans les écoles.

« Pour éviter une contagion émotionnelle, il faut qu’il y ait moins d’attroupements autour de l’élève qui aurait piqué la crise. Il faut que l’école fonctionne. Nous devons tout faire pour ne pas permettre que s’installe dans l’opinion une folie scolaire », a déclaré le ministre Makosso.

Toutefois, pas si facile de mettre en confiance une opinion publique qui continue de penser à « des pratiques franc-maçonniques destinées à sacrifier des enfants ».

>>> LIRE AUSSI : Congo : la version du gouvernement sur les malaises ressentis par des dizaines d‘élèves
>>> LIRE AUSSI : Congo : plusieurs dizaines d‘élèves tombent malades au même moment dans leur établissement
>>> LIRE AUSSI : Congo : la secte initiatique « Nzobi » veut aider Sassou à lutter contre les antivaleurs
Voir plus