Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Congo : la version du gouvernement sur les malaises ressentis par des dizaines d'élèves

Congo : la version du gouvernement sur les malaises ressentis par des dizaines d'élèves

Congo

Afin de rassurer les parents, le gouvernement a expliqué ce mercredi 24 octobre que les malaises ressentis par des élèves lors de la visite de la ministre de la jeunesse étaient liés à une hystérie collective. Suffisant pour convaincre des citoyens qui pensent à des sacrifices « francs-maçooniques » ?

Tout le monde continue d’en parler en raison de son apparence irrationnelle. Il s’agit de ce qu’on pourrait appeler « incident du CEG Nganga Edouard ». Cet établissement secondaire public a reçu hier dans la mi-journée la visite de la ministre de la jeunesse et de l‘éducation civique.

Destinée Doukaga y était venue pour sensibiliser les élèves sur les antivaleurs. Malheureusement, pendant son intervention, 42 élèves ont senti des étouffements et se sont évanouis de manière quasiment simultanée comme s’ils venaient d‘être touchés par quelque force surnaturelle. Ce qui a laissé libre cours à de multiples commentaires. Et de nombreux observateurs ont pensé à des sacrifices liés à la franc-maoçonnerie.

Mais, pour le gouvernement, c‘était une hystérie collective. Dans un communiqué posté sur Facebook par un internaute, le ministère de l’enseignement primaire et secondaire a expliqué hier qu’il s’agissait d’une « crise hystérie collective », après examen et prise en charge des enfants au Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville (CHU).

Le gouvernement a cependant indiqué qu’il y a eu deux cas « importants » : un en chirurgie et un autre en réanimation pour troubles asthmatiques.

Voilà qui devrait rassurer les parents. Reste à savoir si ce message rassurant effacera les idées reçues. Comme on peut le constater à travers ces réactions sur les réseaux sociaux.


>>> LIRE AUSSI : Congo : plusieurs dizaines d‘élèves tombent malades au même moment dans leur établissement
>>> LIRE AUSSI : Congo : la secte initiatique Nzobi veut aider Sassou à lutter contre les antivaleurs
>>> LIRE AUSSI : Nigeria : un prêtre traditionnel arrêté pour avoir maudit des meurtriers présumés
>>> LIRE AUSSI : Bénin : une divinité vaudoue appelée au secours de la mangrove
Voir plus