Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Mo Farah, champion olympique et survivant de la traite des êtres humains

L'ancien champion olympique Mo Farah   -  
Copyright © africanews
MARTIN BUREAU/AFP or licensors -

Royaume-Uni

L'ancien champion olympique Mo Farah a été victime de la traite des êtres humains au Royaume-Uni lorsqu'il était enfant.

L'athlète britannique Mo Farah a été victime de la traite des êtres humains au Royaume-Uni lorsqu'il était enfant et traité comme un esclave domestique, a-t-il révélé dans un documentaire de la BBC.

Dans l'émission, intitulée "The Real Mo Farah", qui sera diffusée mercredi par le diffuseur britannique, l'athlète affirme qu'il avait prétendu être né en Somalie et être entré au Royaume-Uni en tant que réfugié de Mogadiscio lorsqu'il avait neuf ans pour rejoindre son père qui travaillait à Londres, ce qui était faux.

Selon la star olympique, il a été victime d'un trafic illégal lorsqu'il a été amené de Djibouti à Londres dans les années 1990 et que son vrai nom est Hussein Abdi Kahin.

"Pendant des années, j'ai gardé cela caché", a déclaré l'athlète, ajoutant que ses parents n'ont jamais voyagé au Royaume-Uni et que sa mère et ses deux frères vivent dans une ferme au Somaliland, qui a déclaré son indépendance en 1991 mais n'est pas reconnu internationalement.

Son père, Abdi, a été abattu lorsque Farah avait 4 ans, lors des violences civiles en Somalie. Il a expliqué qu'il est ensuite allé vivre chez des parents à Djibouti et qu'il a été emmené au Royaume-Uni par une femme qu'il n'avait jamais vue et qui n'avait aucun lien de parenté avec lui.

Elle lui a dit qu'elle l'emmenait en Europe pour vivre avec des parents, ce qui l'a encouragé car il n'avait jamais voyagé en avion auparavant. Cependant, lorsqu'il est arrivé à Londres, cette femme l'a emmené dans son appartement de Hounslow, dans l'ouest de la capitale britannique, et lui a dit qu'il devait commencer à se faire appeler Mohamed.

Dès lors, il a été contraint de faire des travaux ménagers et de s'occuper des enfants d'une autre famille, tandis qu'il n'a pas été autorisé à aller à l'école avant l'âge de 12 ans. C'est à l'école qu'il a montré un talent pour l'athlétisme, ce qui, selon lui, a changé sa vie car il a pu participer à des compétitions dans les écoles britanniques.

Son professeur de sport, Alan Watkinson, l'a aidé à obtenir la citoyenneté britannique sous le nom de Mohamed Farah, que les autorités lui ont accordée en juillet 2000.

L'athlète a déclaré vouloir raconter son histoire pour attirer l'attention sur l'esclavage et la traite des êtres humains.

Voir plus