Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : des millions de personnes confrontées à l'insécurité alimentaire

Des personnes déplacées qui ont fui les combats entre l'armée congolaise et le M23 à Kibumba attendent la distribution de nourriture du PAM , dans l'est de la RDC le 1/06/2022   -  
Copyright © africanews
GUERCHOM NDEBO/AFP or licensors -

République démocratique du Congo

En République démocratique du Congo, au moins 27 millions de personnes sont confrontées à l'insécurité alimentaire, selon les Nations unies.

Le rapport annuel sur l'état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde, prévoit que la situation risque de s'aggraver, en raison des récents combats entre le groupe rebelle M23 et l'armée dans l'est du pays, qui ont déplacé des dizaines de milliers de personnes.

L'Est de la RDC, qui jouxte le Rwanda, vit sous la menace quotidienne de dizaines de groupes armés qui se bousculent pour obtenir une part des riches richesses minérales de la région, que le monde entier exploite pour fabriquer des voitures électriques, des ordinateurs portables et des téléphones mobiles.

La crise en RDC est considérée comme la situation de déplacement la plus négligée au monde, selon un rapport du Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC). Le pays connaît également des taux élevés d'insécurité alimentaire, selon la FAO.

L'offensive du M23 a eu un impact majeur sur les civils, des dizaines de personnes sont mortes, dont des enfants, et plus de 170 000 personnes ont été déplacées, selon les Nations Unies.

Selon l'ONU, environ 500 000 personnes pourraient être considérées comme se trouvant dans une situation vulnérable dans cette partie du pays. La plupart de ceux qui ont fui leurs villages, vivent désormais dans des conditions précaires dans des églises ou des écoles transformées en abris. Leur approvisionnement en eau et en nourriture se limite aux dons des habitants et des organisations humanitaires.

La situation dans le pays est complexe et dure depuis plus de 20 ans, explique Abdoulaye Sawadogo, chef adjoint du bureau de l'Office des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) en RDC.

Selon lui, plusieurs facteurs influencent la crise humanitaire et la crise alimentaire dans le pays.

"La situation humanitaire en RDC existe depuis plus de 25 ans et elle est effectivement liée à toute l'insécurité, liée aux conflits, et aussi aux violences, à l'insécurité alimentaire qui touche aujourd'hui près de 27 millions de personnes (dans le pays), à la situation de malnutrition et aussi à toutes les violences", dit-il.

Après avoir augmenté de 2019 à 2020 dans la plupart des régions d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine et des Caraïbes, la faim a continué de progresser dans la plupart des sous-régions en 2021, mais à un rythme plus lent, indique le rapport de la FAO.

Environ 2,3 milliards de personnes dans le monde étaient en situation d'insécurité alimentaire modérée ou grave en 2021, soit près de 30 pour cent de la population mondiale - plus de 350 millions de personnes de plus qu'en 2019, l'année précédant le déclenchement de la pandémie de COVID-19.

D'énormes défis restent à relever pour ceux qui continuent d'être les plus touchés : ceux qui ont moins de richesses, des revenus plus faibles et plus instables et un accès plus difficile aux services de base essentiels.

La pandémie de COVID-19 a creusé des inégalités entre les pays et à l'intérieur des pays que la reprise économique n'a pas encore pu inverser. Une autre crise se déroule au moment où le rapport est rédigé, indique la FAO, avec des implications qui pourraient donner à réfléchir sur la sécurité alimentaire et la nutrition dans le monde : la guerre en Ukraine.

"La crise ukrainienne, il est sûr qu'elle aura aussi un impact sur l'approvisionnement en nourriture. Vous avez vu que le prix des aliments a augmenté, ainsi que celui du carburant, ce qui rend l'intervention humanitaire beaucoup plus coûteuse", ajoute M. Sawadogo.

Bien que les statistiques présentées dans ce rapport représentent l'état de la sécurité alimentaire et de la nutrition jusqu'en 2021, les effets directs et indirects du conflit ukrainien en 2022 auront de multiples implications sur les marchés agricoles mondiaux à travers les canaux du commerce, de la production et des prix.

Voir plus