Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Economie

business

Ouganda : pas d'aide gouvernementale malgré l'inflation

Le président de l'Ouganda, Yoweri Museveni.   -  
Copyright © africanews
BADRU KATUMBA/AFP or licensors -

Ouganda

Le gouvernement ougandais n'interviendra pas dans le contexte de l'inflation causé par la guerre en Ukraine.

Lors d'un discours prononcé à la télévision nationale dimanche soir, le président Yoweri Museveni a déclaré que les subventions gouvernementales ou la suppression des taxes à l'importation feraient s'effondrer l'économie.

Les prix des produits pétroliers, des matières premières importées et des denrées alimentaires ont augmenté au cours des derniers mois, une crise que connaît le monde entier suite à la guerre en Ukraine.

Selon le chef de l'Etat, la suppression des taxes sur les produits de base importés viderait les poches des consommateurs, mais aussi les réserves nationales de dollars.

"Avant l'augmentation des prix en novembre 2021, un litre d'essence coûtait 4 590 UGX, soit 1,3 USD à l'époque. Un litre d'essence coûte maintenant 5 500 UGX, soit 1,48 USD. Tout cela avec la taxe. Le litre d'essence plus cher, produit deux mauvaises choses : vider les poches des consommateurs, mais aussi vider nos réserves nationales de dollars. Nous avons maintenant 4,5 milliards de dollars dans nos réserves" a déclaré le président Yoweri Museveni à la télévision nationale. 

Dans cette optique, il a conseillé aux citoyens de remplacer le blé coûteux par des aliments disponibles localement, tels que le millet, le maïs, les bananes vertes et le manioc.

Dans ce pays d'Afrique de l'Est, la majeure partie de la population est très productive et de nombreuses familles dépendent de l'agriculture de subsistance. Mais même les prix des produits locaux ont augmenté, notamment dans les zones urbaines, en raison des coûts de transport.

Voir plus