Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le PAM s'inquiète du prix des denrées alimentaires au Malawi

Du pain dans un supermarché au Malawi   -  
Copyright © africanews
AP -

Suisse

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies est gravement préoccupé par la flambée des prix des denrées alimentaires qui pousse les pauvres au bord de la famine dans ce pays enclavé d'Afrique australe.

Alors que près de 400 000 Malawiens sont déjà en situation d'insécurité alimentaire en raison des inondations, des sécheresses et de l'impact de la pandémie de COVID-19,

"Les défis du Malawi sont encore exacerbés par les effets de la crise ukrainienne", a déclaré le porte-parole du PAM, Tomson Phiri, lors d'un point de presse à Genève.

Cinquante pour cent de la population du Malawi vivait déjà dans la pauvreté, avec moins de 2 USD par jour, avant ces hausses de prix.

L'interruption de l'approvisionnement mondial en céréales essentielles après l'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février a fait grimper les prix des carburants, des engrais et des denrées alimentaires dans le monde entier, frappant durement les populations les plus vulnérables.

"Le prix du pain a augmenté de 50 pour cent au cours des trois derniers mois", a souligné M. Phiri,

"les entretiens avec les propriétaires de boulangeries révèlent que le prix de détail d'un sac de 50 kg de farine de blé a augmenté de 42 pour cent depuis le début de la crise en Ukraine".

Dans l'intention de réduire l'impact de l'inflation, Tomson Phiri a expliqué que le gouvernement du Malawi a supprimé la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur certains de ses produits depuis le 1er avril, mais "les prix des produits de base tels que l'huile de cuisson, ont augmenté de plus de 300 pour cent depuis novembre 2020", a-t-il souligné.

L'insécurité alimentaire est endémique au Malawi, affectant jusqu'à 38 pour cent de la population chaque année à l'approche de la récolte en avril.

En moyenne, le PAM assiste 1,5 million de personnes chaque année au Malawi. L'année dernière, en raison des chocs climatiques, l'agence a été contrainte de réduire l'aide apportée aux 400 000 personnes ayant besoin de nourriture, en fournissant 75 % de la taille normale d'une ration. Par ailleurs, 46 000 réfugiés reçoivent une ration de 50 à 75 % depuis mai 2019.

Afin de réduire le déficit de financement, Tomson Phiri a déclaré : "Nous avons besoin de 2,9 millions de dollars US maintenant, pour être en mesure de fournir environ 22 500 familles touchées par les inondations, pendant trois mois." "Nous avons également besoin de 3,4 millions de dollars supplémentaires pour continuer à fournir une assistance alimentaire à 48 000 réfugiés et demandeurs d'asile, avec une ration alimentaire complète, d'août à décembre 2022" a-t-il précisé.

Ce pays fragile de 19 millions d'habitants a le quatrième pourcentage le plus élevé de personnes vivant dans l'extrême pauvreté dans le monde.

Voir plus